Fin d’année : Faites le bilan et préparez vos objectifs !

objectifs

Avant de parler d’objectifs, je tenais tout d’abord à vous souhaiter d’excellentes fêtes de fin d’années et vous remercier chers lecteurs!

En effet, vous êtes toujours plus nombreux à suivre le blog, en France mais aussi partout dans le monde et je vous en remercie chaleureusement!

C’est aussi l’occasion pour moi en cette fin d’année de vous souhaiter le meilleur pour l’année qui arrive et qui à n’en pas douter sera une année de défis pour chacun d’entre nous : le contexte économique est fortement dégradé, le chômage et l’inflation vont vrai-semblablement continuer à croître en France et en Europe mais les nouvelles opportunités crées par un monde en ébullition n’auront jamais été aussi nombreuses, à nous d’en profiter!

La fin d’année : la période du bilan et des objectifs

Personnellement, je prends toujours le temps de dresser un bilan de l’année en cours et de me fixer des objectifs à atteindre lors de la prochaine :

  • Ai-je amélioré mon quotidien?
  • Est-ce que j’ai réalisé les objectifs que je me suis fixé?
  • Si j’ai échoué sur certains objectifs, pourquoi et comment faire pour les réussir l’année prochaine?
  • Est-ce que je suis dans un meilleur ou dans un moins bon état financièrement parlant?
  • Quels sont les faits marquants de l’année?

Posez-vous ces questions, répondez-y sans vous mentir : soyez exigeants avec vous même et ne vous laissez pas de répit ou de fausses excuses : si vous avez merdé quelque part, se l’avouer c’est la 1 ère étape vers la réussite.

Prenez aussi le temps de lister vos objectifs pour l’année prochaine : listez-y vos envies, vos besoins, tout ce qui vous tient à coeur et qui fera que votre année sera totalement réussie si vous vous y tenez !

objectif

Pour vos objectifs, visez dans le mille !

Une façon simple de se fixer des objectifs

Soyez exigeants mais réalistes :

Un an pour valider ces objectifs c’est certes énormément de temps mais vous fixer des objectifs trop ambitieux pourra vous démotiver rapidement selon le vieil adage bien connu : « j’ai tellement de trucs à faire que je ne sais plus quoi faire« …

Personnellement je me fixe toujours 3 types d’objectifs :

  • 3 ou 4 objectifs simples
  • 3 ou 4 objectifs moyennement difficiles
  • 1 ou 2 objectifs difficiles

Les objectifs difficiles nécessitent plus de temps et d’effort, et si vous en réalisez un par an c’est déjà très bien! Inutile de vouloir tout faire en même temps, c’est la meilleure façon de ne rien faire !

Faites des choix et endossez la responsabilité

Il faut savoir faire des choix et prioriser ses envies et ses besoins, dites-vous que si vous atteignez ces objectifs rapidement, rien ne vous empêche d’en rajouter en cours d’année alors qu’il est interdit d’en enlever !

Veillez à avoir la main sur chacun de ces objectifs, vous devez être l’unique (ou très fortement responsable) responsable en cas de succès ou d’échec, cela vous responsabilisera et vous évitera de relativiser l’échec (donc de vous mentir) ou le succès (donc de gagner confiance en vous)

Soyez précis

Un objectif se doit d’être défini de façon quantifiable et dans le temps afin qu’on puisse juger très rapidement s’il a été atteint, avec le minimum d’interprétation possible :

  • Faux Objectif : « Gagner plus d’argent« 
  • Véritable Objectif : « Gagner 2000€ de plus en un an » : l’objectif est défini en quantité (2000€) et en délai (un an)

Ainsi, lorsque vous chercherez à faire le bilan de vos objectifs l’année prochaine, il n’y aura qu’une seule réponse possible à l’atteinte d’objectif : Oui ou Non.

Positivisme

Vous objectiver vous même n’a pas pour but de vous contraindre. C’est au contraire un outil pour transformer ses envies en projets et non juste de doux rêves auxquels on pense en se couchant et en se réveillant mais sans jamais s’y atteler car emprisonné dans son quotidien : « Apprendre à parler le japonais » c’est bien, mais pour l’instant je n’ai plus de coquillettes pour ce soir, et il faut que j’appelle mon proprio pour…

Il est tout à fait normal d’échouer sur certains objectifs (ou alors posez vous des questions sur l’ambition que vous vous êtes fixé) : le but n’est pas de s’auto-flageller en cas d’échec bien au contraire : vous devez rester positif et prêt à relever les challenges que vous n’avez pu réaliser auparavant en retenant les leçons de votre échec et en les corrigeant.

Objectif : marcher !

Objectif : marcher !

Concernant la réalisation d’objectif, j’aime beaucoup la métaphore du bébé qui apprend à marcher : si les bébés ne réessayaient pas à chaque fois qu’ils tombent, ils ne marcheraient jamais! Or un bébé qui échoue la 1 ère  puis la 2 nde  puis la 20 ème fois n’est pas pour autant condamné à marcher à 4 pattes !

Les bébés réessayent car ils n’ont pas cette peur écrasante de l’échec que la société leur inculquera plus tard, il s’obstinent donc à recommencer encore et encore jusqu’à réussir. Il n’y a aucune honte à échouer, la honte c’est quand vous renoncez.

Pour cela, faites comme les bébés : objectif non réalisé revient systématiquement l’année d’après : pour vous en débarrasser, vous êtes condamné à (le) réussir.

3 Commentaires

  1. lilou

    J’aime bien la partie où tu développe les objectifs à se fixer ! Il est vrai que bien souvent nos résolutions pour la nouvelle année sont bien vague et donc souvent vite oubliées (maigrir, arrêter de fumer, gagner plus…)Et sans fin, ce sont chaque année les même résolutions, avec, à force, aucune conviction dans nos objectifs.
    Je pense donc que vos conseils sont d’une grande utilités et je compte moi même les appliquer.

    lilou de http://le-hibou.com/
    Gérer son budget est un sport!

  2. Combattrelacrise.fr

    Merci Grégory, je suis bien d’accord avec vous !

  3. Grégory@Indépendance financière

    Voila de très judicieux conseils pour réussir tous ces objectifs.

    En matière de finances, je pense que la saison se prête bien à faire ce genre d’exercices. OK, du fait des fêtes de fin d’année, la carte a peut être trop chauffée. Et avec les soldes, la carte continue de chauffer. Et s’inquiéter de l’état de ses finances n’est peut être pas le sujet le kiffant …

    Pourtant, un an est passé et on peut avoir une vision intégrale des dépenses. Donc faire le point sur ses finances et dépenses, évaluer un budget et sa capacité d’épargne sont à faire en ce moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *