Combattre la crise en minant (de la monnaie virtuelle)

monnaie virtuelle

La crise, c’est tabou, on en viendra tous à bout. En augmentant ses revenus par exemple, ou bien en investissant dans le locatif. Enfin, avouons que pour ceux qui comme moi ont un appartement séparé du plancher des vaches par 96 marches dans un immeuble ancien sans ascenseur, il va falloir trouver d’autres solutions. Les locataires potentiels, ils ne grimpent pas autant.

J’invite donc tout lecteur concerné à me suivre à la mine. On chantera en travaillant, heigh hoooo, et on rentrera du boulot des Bitcoins plein les poches. Enfin, des altcoins plutôt, car précisons que le Bitcoin devient difficile à miner pour un particulier.

Mais comment mine-t-on une monnaie virtuelle ?

monnaie virtuelle
Avec une pioche bien sur !

Le Journal du Net définit le minage comme « la validation d’une transaction réalisée en devise virtuelle en en cryptant les données et l’enregistrement de celle-ci dans la blockchain. »

Bitcoin (BTC), Ether (ETH), Ripple (XRP) et les centaines d’autres monnaies virtuelles reposent toutes sur ce principe. Et ce qui valide ces transactions, c’est un réseau d’ordinateurs. Miner, c’est donc offrir la puissance de calcul de son matériel informatique, contre récompense : le coin que vous minez. Le coût, c’est donc le matériel et la facture d’électricité. La récompense : de la monnaie virtuelle.

Et donc, pas besoin de pioche ?Juste d’un ordinateur ?

Voilà. Mais attention, musclé l’ordinateur. Miner demande de la puissance de calcul, et pour un ordinateur de particulier, il va falloir compter sur une carte graphique bien balèze.

Mais dans les faits, cela ne suffit plus pour miner des Bitcoins, comme l’explique cet article sur la question. Pour miner avec des moyens modestes, il faut joindre ses forces à d’autres, c’est à dire rejoindre une communauté de mineurs (aussi appelée Mining Pool, ou Pool de Minage). Les gains éventuels sont répartis entre tous les participants. Sept nains minent mieux qu’un seul, heigh hoooo.

Mais il existe d’autres solutions… qui ne mettent pas à contribution votre propre matériel.

Le Cloud Mining : louez de lapuissance de calcul

miner de la monnaie virtuelle 3
Des serveurs permettant de miner de la monnaie virtuelle

Sans ordinateur, miner, c’est possible aussi ! Pas besoin d’avoir votre propre ordi qui chauffe et fait du bruit jour et nuit.

Le Cloud Mining, charmant terme anglais désignant la location depuissance de calcul, permet de s’adresser à des compagnies spécialisées dans leminage pour leur faire faire le boulot elles-mêmes. Pariez sur le bon cheval,une monnaie dont le cours augmenterait durant la durée de votre contrat(souvent deux ans), et c’est le jackpot !

Et quelle monnaie miner ?

Le plus souvent, on ne mine pas du Bitcoin, devenu depuis bien longtemps l’affaire de professionnels. L’Ethereum, devenu également très populaire, se fait lui aussi de plus en plus la chasse gardée des mieux équipés.

Les petits mineurs se concentreront sur divers altcoins, potentiellement bien plus rentables quand on possède une puissance de calcul limitée.

Le choix de la monnaie à miner est décisif, puisque son succès décidera de votre retour sur investissement. Dans un marché toujours fluctuant, je ne peux que vous conseiller de faire des recherches attentives avant de faire votre choix !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *