Etes-vous (réellement) riche ?

budget-equilibré-riche

Etre riche est souvent synonyme de richesse financière : accumuler les euros dans un compte en banque, s’offrir une grande maison, une belle voiture qui consomme beaucoup d’essence… Bref, être riche revient sous à accumuler les signes extérieurs de richesse.

Etre Riche, la belle affaire

Le Wiktionnaire nous apprend que le mot riche vient :

« Du francique *riki. En ancien français, le mot avait encore le sens de « puissant », puis le sens de « prospère » a fini par l’emporter au cours du XIIIesiècle. »

Etre riche voudrait donc dire être puissant, car celui qui possède les terres, l’or ou les bonnes actions dans son PEA possède un pouvoir que d’autres n’ont pas et est donc intrinsèquement lié aux biens matériels, à l’argent au sens pécuniaire le plus total.

Le riche oncle picsou, grand amateur d'or

L’oncle picsou est riche au sens premier du terme.

Pourtant il réside un paradoxe fondamental dans cette approche, loin de moi l’idée de vouloir faire de la philosophie de comptoir mais n’est-il pas contradictoire que celui qui est considéré comme riche cesse de l’être quand il utilise son pouvoir?

Que vaut réellement cette richesse si elle n’existe que tant que nous ne l’utilisons pas?

Etre riche, c’est être meilleur

Il existe pourtant une autre forme de richesse, qui ne se fait pas grignoter par l’inflation, qui ne se consume pas : être foncièrement riche c’est d’abord être meilleur, accumuler les connaissances, les compétences, la culture et le savoir vivre.

Ceux qui sont habitués à me lire savent très bien que je n’ai pas l’habitude de verser dans le naif, le sirupeux ou les bons sentiments : je n’oppose en aucun cas la richesse matérielle à celle de l’esprit, je pense qu’au contraire elles sont les deux mamelles du bonheur.

N’opposons pas richesse matérielle et richesse de l’esprit

Pourquoi d’ailleurs ce réflexe d’opposition? On a souvent du mal à croire qu’une belle fille peut-être intelligente car nous pensons qu’il n’est pas possible de tout avoir. « P’tet ben qu’oui, mais p’tet ben qu’non » comme disait la mère Denis.

Il n’y a pas d’un coté les assoiffés de culture sans le sou et de l’autre les arrivistes nouveaux riches qui pensent que rousseau est le nom d’un humoriste.

être riche - rousseau

Ceci n’est pas un humoriste

Je pense qu’être matériellement riche est important, mais qu’il est tout aussi important d’être riche d’esprit : non seulement ça n’est pas contradictoire mais c’est au contraire deux richesses complémentaires qui s’aide l’une l’autre.

Il est par exemple plus facile d’avoir un avis sur les cultures des pays voisins quand on a les moyens d’y voyager, tout comme il est plus facile de générer des revenus importants en bourse quand on a le bagage théorique idoine. « Ca c’est vrai, ça » s’exclama encore la mère Denis.

Cet article vient en réaction à ce que j’ai récemment pu voir ou entendre : nous sommes parfois tellement obnubilés par nos objectifs financiers que nous en oublions le sens : être riche pour être heureux, pour apprendre et se cultiver, pour bien vivre et vivre le bien.

En faites-vous autant pour votre richesse d’esprit que pour votre richesse matérielle?

 

9 Commentaires

  1. Raphael

    Il est primordial d’être riche d’esprit et beaucoup de personnes ont tendance à l’oublier…

  2. Adam P

    Il est vrai que de nombreux personnes ont tendance à opposer riche matérielle et de l’esprit, comme si quelqu’un de beau ne pouvait pas être intelligent et riche…

  3. Johnylenny

    Bonjour !

    Très bel article qui nuance très bien le mythe qui entoure l’homme avide d’argent.

    A travers les nombreux blogs qui traitent des finances personnelles aujourd’hui, il n’est pas courant de voir que le côté humain de la richesse peut l’emporter.

    Il faut se servir de l’argent pour pouvoir profiter de sa vie en étant heureux avec ses proches et non pas faire de l’argent un but absolu!

    Merci et à bientôt !

  4. Trader heureux

    Etre riche, c’est avoir une famille soudée et heureuse. Les amis évidemment aussi (pour reprendre vos commentaires), mais la famille reste pour moi l’essentiel. Dans mes moments difficiles (y compris la maladie), c’est souvent elle qui soutient en premier lieu, et pour moi ça n’a pas de prix. Les riches « riches » à la Loup de Wall Street, ne cachent-ils pas leur solitude dans le bling bling ?

  5. Anthony

    Oui, une mauvaise expérience mais vieille d’il y a 10 ans… Les années passent vite mais les blessures restent… Je ne connaissais pas cette citation de Pierre Desproges, elle s’applique bien à ce que j’ai vécu… Attention, je ne fais pas de mon cas une généralité, je dis simplement qu’il faut se méfier et encore plus de ses plus proches amis.

  6. Combattre La Crise (Auteur de l'article)

    @Anthony : une mauvaise expérience récente? Je crois que c’est Pierre Desproges qui disait qu’on reconnaissait les vrais amis à leur capacité à nous décevoir.

  7. Anthony

    Surtout se méfier de ses amis, ce seront les premiers à vous planter un couteau dans le dos quand l’occasion se présentera…

  8. Combattre La Crise (Auteur de l'article)

    @Dupond & dupont : entièrement d’accord avec votre commentaire, je partage totalement ce point de vue.

  9. dupond et dupont

    la vraie richesse c’est ses amis. Le reste vient en surplus. Quelq’un qui a la capacité de sortir de son égo pour faire preuve d’empathie, se cultivera pour mieux comprendre les autres, améliorer le sort de tout un chacun, et ce ne sera que spirale ascendante : son désintéressement forcera l’admiration, le respect. Il se fera des relations solides, et certaines aboutirons à des amitiés indéfectibles: cela vaut tout l’or du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *