Osez la négociation de salaire

Frais illégaux locataire - col blanc

Aujourd’hui un article un peu particulier de Cyrielle spécialiste des domaines juridiques nous propose de faire un zoom sur une pratique un peu délicate, la négociation de salaire.

Elle arrive tous les mois, elle est attendue ou bien redoutée, on la scrute, on l’observe…la fiche de paie. On est particulièrement attentifs à notre salaire brut par rapport au net.

Qui n’a pas souhaité un jour voir son salaire augmenté surtout si vous constatez que depuis votre arrivée au sein de votre entreprise, votre rémunération n’a pas évolué. Pourtant vous êtes un bon élément, vous remplissez vos objectifs…Et pourquoi ne pas demander une augmentation de salaire ?

Sachant toutefois que le sujet peut être très délicat à aborder, voire tabou, nous vous proposons quelques conseils pour négocier au mieux pour obtenir une augmentation de salaire.

Une négociation de salaire, ça se prépare !

Votre manager vous posera nécessairement la question « Pourquoi demandez-vous une augmentation de salaire ? » et il est préférable d’avoir les arguments les plus pertinents si vous souhaitez que la négociation se déroule pour le mieux. Il est donc fortement conseillé de prendre du temps afin de préparer votre argumentaire.

Faites les choses de façon très pragmatique, munissez-vous d’un papier, de votre plus beau stylo et essayez de répondre aux questions suivantes. Cet exercice vous permettra de prendre du recul sur votre situation professionnelle et de faire le point sur vos perspectives.

De plus, il faut que ces questions vous servent de véritable colonne vertébrale et vous donne une direction à suivre lors de la négociation.

  • Quelles sont vos tâches ? Il faut être capable de décrire précisément ce que vous faites dans l’entreprise, si vos fonctions ont évolué, quel est votre rôle.
  • Quels ont été mes objectifs ? Quel bilan en tirer ? Vous devez être en mesure de vous autoévaluer, de dresser un bilan sur l’année écoulée en répertoriant les objectifs atteints ou non et être capable de l’expliquer.
  • Quel est mon salaire par rapport à mes heures de travail ? Par la suite, vous pouvez même comparer votre rémunération au reste de vos collègues qui ont des postes aux responsabilités équivalentes.
  • Quelle est la rémunération à laquelle je peux prétendre ?

Lors de la négociation, vous devez être convaincu de la pertinence de vos arguments. Cependant, gardez en tête qu’il faut rester mesuré et juste. Ayez une attitude posée, calme, restez ouvert la discussion et n’imposez pas brutalement vos idées.

Ces erreurs qu’il est préférable d’éviter…

Outre votre attitude qui sera déterminante, il y a des erreurs à éviter impérativement si vous ne souhaitez pas essuyer un refus de la part de votre manager.

Ainsi, évitez d’aborder la question de la négociation dès le début de votre entretien, c’est extrêmement maladroit. Mettez d’abord votre interlocuteur en condition, ce dernier ne doit pas se sentir forcé ou agressé dès le début de l’entretien. Il sera plus opportun de commencer par rappeler votre rôle dans l’entreprise, vos objectifs et vos perspectives d’avenir avant d’en venir à aborder la question de la rémunération.

Negociation salaire - Mr Maladroit

Vous ressemblez à ça quand vous commencez votre entretien par une demande d’augmentation de salaire. Si si, je vous jure.

Comme nous le précisions plus haut, si vous n’êtes pas en mesure de dire pourquoi vous voulez une augmentation de salaire, la négociation sera très mal engagée voire mise en échec. Vous devez rester crédible tout au long de la négociation et démontrer que votre demande est juste et légitime.

En revanche et même si vos arguments sont justes, il faut éviter de vous mettre en position de force face à votre employeur. La négociation est un moment d’échanges, de discussion et non de conflit.

Enfin, évitez de demander une augmentation surréaliste même s’il est compliqué de donner une valeur réelle et chiffrée de son travail. Finalement, il faut réussir à déterminer combien vous valez. Donner un montant trop important jouera forcément en votre défaveur. Pour autant, vous ne devez pas tomber dans l’écueil inverse en vous sous évaluant.

Les petits + :

Il est possible que la négociation n’aille pas dans votre sens et que votre augmentation soit refusée pour différentes raisons. Sachez qu’il existe des alternatives à l’augmentation de salaire, certaines peuvent même être bien plus intéressantes : Les avantages en nature.

Fournis par votre employeur sous forme de biens ou de services. Par le logement de fonction, la voiture de fonction, la fourniture d’habits, de denrée alimentaire… Cela peut vous permettre de réaliser des économies non négligeables et donc d’augmenter votre pouvoir d’achat.

1 Commentaire

  1. Vermet

    Bonjour! je voulais savoir comment mon conjoint peut faire pour avoir une augmentation de salaire; dans son entreprise,fabrication de galettes en côtes d’Armor, il est technicien en maintenance payé 10euros de l’heure. ses horaires sont variables: lundi,mardi,mercredi de 22h à 5h voir 6h du matin ,vendredi et dimanche de 20h30 à 5-6h du matin ou du lundi au mercredi de 5h à 13h voir 14h et du vendredi à 4h du matin jusqu’à 13-14h,samedi 5h_13h et dimanche soir 20h30 avec 2 semaine affilées d’astreintes pour un salaire de 1350 sans les primes ce qui fait léger par rapport à toues ses fonctions faites dans son entreprise.ça fait plus d’un an qu’il demande un rdv pour en parler mais en vain; que peut-il faire car ça joue sur son moral et santé; merci de bien vouloir nous orienter sur des idées et les lois envres les ouvriers …merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *