Mieux consommer : le rapport valeur / prix

Faire ses courses sur internet

Je vais bientôt entamer sur le blog une série d’articles avec comme thème le rapport valeur / prix, avec des études de cas  à l’appui.

L’idée de ses articles est de vous permettre de faire les bons choix en matière de consommation : le plus cher n’est pas forcément le meilleur qualitativement, et le moins cher à l’achat n’est pas forcément le moins cher sur la durée !

Rapport valeur / prix : ce n’est pas la même chose

Quelle différence y a-t-il à première vue entre la valeur réelle d’un objet ou service et le prix que nous payons pour l’avoir ?

A priori aucun : tout le monde utilisent de façon interchangeables ces termes, il s’agit probablement de synonymes pour la plupart, y compris dans les médias.

Qui n’a jamais entendu un animateur de télévision vouloir nous faire participer à un « jeu » au sein d’une émission en répondant par SMS à une question qui n’en est en réalité pas une pour tenter de nous faire gagner une télévision d’une VALEUR de 2000€ ?

Confondre le prix et la valeur est pourtant une erreur, il s’agit de deux choses parfaitement distinctes et que vous devez pouvoir distinguer et évaluer le rapport valeur / prix si vous voulez mieux consommer, plus intelligemment et éviter de gaspiller votre argent.

rapport valeur / prix

La différence entre la valeur et le prix

Le prix c’est le montant auquel vous payez un service. Exemple : vous achetez 1€ un journal. Il vaut coute 1€, c’est son prix.

La valeur c’est le service que vous rend ce que vous achetez. Pour reprendre l’exemple ci-dessus : accès à l’information, plaisir de lire, divertissement.

Après, c’est à vous de définir si le rapport valeur / prix est intéressant ou pas : est-ce que l’information que je vais trouver dans ce journal vaut le prix que je vais dépenser ?

Prenons un cas plus complexe :

Vous avez besoin d’une perceuse pour faire quelques travaux ponctuels chez vous, d’un côté vous avez une perceuse d’entrée de gamme mais suffisante, de l’autre côté un modèle avec plus de fonctionnalités qui « peuvent servir un jour »

Côté prix, c’est du simple au triple : 30€ pour la première, 100€ pour la seconde.

Coté valeur : l’objet sert à faire des trous, allez-vous payer vos trous dans le mur 30 ou 100€ ?

Dans ce cas on peut dire que le rapport valeur / prix est en faveur de la 1ère solution : la valeur est la même (faire des trous) mais le prix

Un autre cas :

Une action en bourse peut très bien coter à 10€, c’est son prix, alors qu’au vu du dynamisme de l’entreprise et de son potentiel (dettes, actifs, marché) sa valeur réelle est soit :

Plus élevée : peu de gens s’y sont intéressé, l’action souffre de l’image d’un secteur, ou elle a été trop massacrée par une annonce négative, plus que de raison.

Moins élevée : l’action jouit d’une bulle du secteur, les dettes explosent, le marché va ralentir etc.

Dans ce cas, on voit bien que le prix de l’action ne reflétera que l’avis du marché sur sa valeur, une interprétation qui est soit trop optimiste, soit trop pessimiste, parfois réaliste, le rapport valeur / prix s’en trouve affecté.

On parle alors d’investissement « value » ou « dans la valeur » : acheter des actions que le marché juge très sévèrement en se faisant sa propre analyse sur la valeur réelle de l’entreprise, c’est la méthode employée par de célèbres investisseurs comme Warren Buffet ou Benjamin Graham et c’est également l’orientation prise par le blog lesdaubasses présent dans ma liste de liens sur votre droite.

Si Benjamin Graham est aussi content, c'est qu'il vient de découvrir le rapport valeur / prix

Si Benjamin Graham est aussi content, c’est qu’il vient de découvrir le rapport valeur / prix

Comment faire les bons choix ?

En matière de consommation, la première question à se poser c’est : de quoi ai-je besoin ? Ne vous orientez pas vers la solution avant même d’avoir posé le problème.

« J’ai besoin d’une télévision » : ceci n’est pas une analyse du besoin mais une solution, en réalité, vous avez besoin au choix : de vous divertir, d’avoir de l’information, de regarder des matchs de football, etc. dès lors, la télévision n’est peut-être pas le meilleur moyen de répondre à votre besoin.

Pour améliorer le rapport valeur / prix vous avez le choix entre :

Augmenter la valeur :

Le gain à court, moyen ou long terme doit être supérieur à celle immédiatement perçue. C’est très simpliste mais si vous achetez une graine d’un pommier, vous la payez 3 fois rien et sur le moment elle ne rapporte rien. Si cette graine est plantée, elle vous apportera non seulement des pommes pendant plusieurs années mais aussi de l’ombre, de la connaissance en jardinage… la valeur n’est pas que pécuniaire elle aussi du savoir, du confort, du plaisir.

Baisser le prix :

Pour répondre à un besoin précis, le prix doit être le plus bas possible tout en tenant compte des impératifs de qualité, de fiabilité et d’image. Vous trouverez facilement des voitures à moins de 500€ sur les sites de petites annonces, mais respectent-elles vos critères ou allez-vous plus dépenser en entretien qu’en prix d’achat ?

Un bon moyen de faire baisser la facture tout en augmentant la valeur est d’acheter certains types de produits d’occasion : un bien immobilier, une voiture, les meubles ou l’électroménager, référez-vous à l’article que j’ai écrit sur le sujet.

Dans de prochains articles, je vais vous présenter quelques solutions que j’ai moi-même adopté et qui disposent selon moi d’un très bon rapport valeur / prix, l’objectif est d’illustrer tout ça par des exemples factuels.

N’hésitez pas si vous avez-vous aussi quelques exemples évoquant le rapport valeur / prix à en parler dans les commentaires ci-dessous !

2 Commentaires

  1. david

    Bonjour, il y a aussi une autre approche de la valeur.
    Pour reprendre l’exemple de la perceuse.
    Faisant 2 trous par an, j’ai besoin d’un outil correct mais pas trop cher : la valeur est donc pas très élevé.
    Prévoyant de rénover une maison, je vais faire plein de trous de forme, de profondeur et dans des matériaux différents, j’aurais donc besoin d’un modèle plus costaud, donc la valeur ne serai pas la même.

    En clair, la valeur dépend également de notre besoin! ;)

  2. julien

    Bonjour,

    la valeur est vraiment subjective et il appartient à chacun de la définir.

    Dans notre société, les marketeurs poussent de plus en plus le consommateur à agir sans réfléchir et se faire plaisir maintenant sans réfléchir à long terme.

    A quand la fin de cette période qui rend beaucoup trop de gens malheureux ?

    Julien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *