Sortir du chômage par l’entreprenariat

sortir du chômage

Qui dit crise économique, dit crise de l’emploi : nous le voyons partout en Europe ou les taux de chômage augmentent brutalement depuis 2008, y compris en France.

Pour sortir du chômage, vous avez le choix : attendre d’hypothétiques et énièmes nouvelles mesures de l’état pour relancer l’emploi : celles-ci se révèlent aussi nombreuses qu’inefficaces depuis des décennies, quelque soit la couleur du gouvernement en place (dernier exemple en date) ou regarder les choses sous un angle différent, indépendamment de l’aide d’un état de plus en plus dépassé et impuissant face aux enjeux actuels, que ce soit en France ou plus globalement en Europe.

sortir du chômage

Carte du chômage en Europe – lemonde.fr
Attendez de finir l’article avant de partir en Suisse!

Les taux de chômage ne peuvent être comparés entre eux car ils ne sont pas définis selon les mêmes critères : dans certains pays, il suffit d’avoir travaillé un très faible nombre d’heures dans l’année pour ne pas y figurer, dans d’autres le chômage est plus faible mais les salaires extrêmement faibles…

La dure réalité est que ces chiffres sont donc très optimistes et nettement sous évalués si l’on s’en tient à une définition convenue de l’activité telle que quelqu’un travaillant 22 jours par mois : sortir du chômage de masse doit donc être considéré comme une urgence absolue et la priorité n°1.

Sortir du chômage par la formation

Souvent mis en avant par les analystes et différents experts : la formation continue est indispensable dans un monde qui change de plus en plus profondément et de plus en plus vite, il apparaît désormais presque illusoire de pratiquer le même métier du début à la fin de sa carrière.

Les révolutions des secteurs de la technologie et de l’information ont totalement bouleversé le monde du travail ces 10 dernières années car elles apportent des gains de productivité et de qualité aussi importants voir supérieurs à ceux induits par la révolution industrielle, imaginez-vous travailler désormais sans ordinateur, sans internet?

Imaginez de voir envoyer un coursier à votre client au lieu d’un email? Faxer des centaines de pages plutôt que d’envoyer un document Word? Devoir déchirer votre rapport écrit à la machine à écrire car vous avez fait une faute d’orthographe et qu’il impossible d’effacer sans devoir tout recommencer? Imaginez-vous devoir chercher un mot dans une encyclopédie en 26 tomes plutôt que de simplement taper le mot sur google?

Dans ces conditions, se former aux nouveaux métiers, se reconvertir peut être une solution pour sortir du chômage, l’état donne accès à plusieurs types de formations, qui sont même parfois rémunérées et qui redonneront un élan à votre carrière.

Sortir du chômage par la formation n’est pas toujours simple

Se former à un nouveau domaine a cependant ses limites : cela nécessite tout d’abord bien souvent de changer de voie, de domaine d’expertise, de repartir de zéro… difficile à accepter si l’on est dans une branche que l’on aime et qu’on fait preuve d’une compétence certaine.

Ensuite, se former à un nouveau métier pour sortir du chômage veut dire recommencer un nouveau cycle dans lequel vous serez un « Junior » avec les responsabilités et le salaire qui va avec.

Une bonne partie des personnes victimes du chômage structurel le sont pour des raisons parfois indépendantes de leur compétences : c’est la dure réalité mais les personnes d’abord exclues du monde du travail sont soit les plus âgées, soit les plus jeunes, celles qui manquent de confiance en elles lors des entretiens d’embauche… il n’est pas rare de croiser des personnes largement assez diplômées et parfaitement compétentes devoir attendre de longs mois avant de sortir du chômage par une issue convenable et sans devoir accepter un travail de serveuse pour une diplômée en marketing.

Au vu de ces contraintes, pourquoi ne pas envisager l’entrepreneuriat comme solution pour sortir du chômage?

Sortir du chômage par l’entrepreneuriat

Evidemment, cela demande également une dose de formation importante : lancer son entreprise requiert des connaissances en matière de comptabilité, de gestion, de management et même en droit commun : rien d’insurmontable mais tout de même nécessaire afin de ne pas mettre les pieds dans l’inconnu.

Créer son entreprise n’a jamais été aussi simple : le statut d’autoentrepreneur vous permet par exemple de vous lancer gratuitement, et avec des avantages fiscaux et une simplification administrative très appréciable dans un domaine ou les complications bureaucratiques sont parfois légion.

sortir du chômage

La seule chose dont vous ayez réellement besoin pour créer votre entreprise et sortir du chômage.

En alliant une structure simplifiée comme le régime autoentrepreneur à une organisation basée sur l’amélioration continue comme expliquée dans l’excellent livre de Tim Ries The Lean start-up, il est possible de lancer son activité avec un investissement minime comme le montre également le livre de Chris Guillebeau The The 100$ Startup : je vous conseille très chaudement ces deux livres qui sont une mine d’information de qualité et constituent une excellente formation avant de mettre le pied à l’étrier et de choisir la création d’entreprise pour sortir du chômage ou pour quitter son travail salarié et se lancer.

Créer son activité permet également de s’affranchir de contraintes importantes liées au monde du salariat :

  • les horaires : vous êtes plus efficace de 6 à 11h du matin? rien ne vous oblige à subir le classique 9h – 18h.
  • le lieu : vous décidez du lieu ou vous souhaitez vivre au lieu de devoir impérativement rester dans certaines régions ou l’activité économique est plus forte
  • les frais : travailler coûte de l’argent, on l’oublie trop souvent : en habillement (costumes, chemises, pressing…) , en carburant, en restaurants ou cantine avec les collègues le midi, et surtout en vous obligeant à habiter près des grandes agglomérations ou le cout de la vie en général, et en habitation en particulier est bien plus élevé qu’ailleurs. Si vous avez des enfants il faut également rajouter le cout d’une nounou / garderie …
  • le temps : personnellement je fais 2H de transports quotidiennement, voir parfois plus : en choisissant votre activité vous choisissez également son emplacement et pouvez gagner un temps précieux.

Plus que jamais, créer son entreprise n’a jamais été aussi accessible que ce soit d’un point de vue structure simplifiée que du cout et donc du risque que vous prenez, alors pourquoi ne pas se lancer  afin de sortir du chômage?

2 Commentaires

  1. Combattrelacrise.fr

    Salut Pierre-Antoine, ravi de te revoir sur le blog!

    Oui je suis à mon compte pour certaines activités, mais pas encore franchi le pas pour le logement qui constitue effectivement une liberté incroyable : le plus grand luxe d’aujourd’hui n’est-il pas de fuir la densité extrême des centres villes?

  2. Pierre-Antoine

    Bonjour,

    Cet article est plein de bon sens! C’est sûr que beaucoup de gens se résignent à attendre alors qu’elles ont une passion ou des compétences qui pourraient donner naissance à leur propre petite entreprise.

    De ton côté à part tes activités en ligne, tu es à ton compte? Les avantages que tu cites font envie ;) Surtout le coût du logement.

    A plus tard!

    Pierre-Antoine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *