Un budget équilibré : une question de personnalité et de priorités

budget-equilibré-riche

Un budget équilibré n’est pas chose aisée : entre les crédits, l’alimentation, les loisirs, les différentes factures difficile d’y voir clair et de savoir quelle répartition adopter.

Nous allons tenter d’y voir plus clair, sans prétention d’apporter LA solution ultime qui marche pour tout le monde : soyons francs, à part dans Astérix & Obélix, la potion magique qui rend un candidat de télé réalité intelligent n’existe évidemment pas mais nous pouvons tenter de mieux comprendre certains mécanismes afin que chacun trouve son budget équilibré adapté à ses besoins.

Comme le montre l’image en couverture de l’article sur la page d’accueil, l’équilibre ce n’est pas l’égalité ! Un budget équilibré ce n’est pas allouer les mêmes sommes d’argent aux loisirs et à l’épargne, un budget équilibré c’est d’abord répondre à ses besoins sans frustration.

Pour avoir un budget équilibré, il faut avoir un budget!

Si vous ne savez même pas ce que vous dépensez et ce que vous épargnez, inutile d’aller plus loin : il faut d’abord faire un état des lieux sur vos dépenses et revenus.

Pas de méthode de grand mère ni de comptes d’apothicaires ici, on parle d’avoir une vue générale précise à 90% sans devoir tracer ses tickets de caisse ou ses relevés de compte.

Un budget équilibré est un mal nécessaire : personne n’aime en faire mais on ne peut fonctionner sans, il s’agit donc de faire en sorte que celui-ci prenne le moins de temps possible à être fait et maintenu, il apporte simplement vision en temps réel afin de prendre des décisions. En lean management on dirait que c’est du muda : du temps nécessaire mais qui ne crée pas directement de la valeur.

Par exemple, je passe environ 5min par mois à mettre à jour mon budget personnel, pas plus ! Si vous voulez adopter ma méthode pour réaliser un budget équilibré, rendez-vous sur l’article dédié à la construction d’un budget partant de zéro.

Catégoriser ses dépenses

Une fois l’état des lieux fait, afin d’obtenir un budget équilibré il faut ensuite catégoriser ses dépenses afin d’avoir une idée claire sur la répartition à adopter.

Je vous propose par exemple de répartir vos dépenses selon 3 catégories :

Les dépenses obligatoires

On notera ici tout ce qui vous est strictement nécessaire, par exemple les factures EDF ou d’internet (le premier qui me dit que l’on peut vivre sans électricité ou internet, je le…) téléphone, les courses alimentaires, mais aussi loyer ou remboursement de crédit immobilier.

Personnellement je classe le crédit immobilier dans les dépenses obligatoires et non dans les investissements car il s’agit avant tout de réponse à un besoin comme un autre, celui de se loger.

A noter qu’il est « facile » de réaliser des économies sur ce type de dépenses : vous avez un besoin, à partir de là profitez de la concurrence pour choisir à qui vous allez confier la gestion de votre besoin, un genre d’appel d’offre en somme : j’ai besoin d’internet, qui pour m’offrir ce service au moindre prix?

On peut également profiter de toutes sortes de remises en permanence disponibles pour les biens de consommation courante avec par exemple un code promo conforama pour profiter de 5% de réduction sur vos achats chez Cuponation.

Les loisirs

Je pense que tout le monde sait ce que ça veut dire, il convient d’y ajouter également des choses plus subtiles comme les abonnements aux chaines TV payantes, les fringues ou gadgets électroniques qu’on s’achète. En clair tout ce qui n’est pas indispensable, et qui sert avant tout à nous divertir ou à se faire plaisir.

L’épargne / investissement

Un budget équilibré ce n’est pas juste une répartition binaire entre l’indispensable et le futile, c’est aussi une partie d’épargne ou d’investissement qu’il faut absolument prendre en compte.

Un budget équilibré c’est avant tout un équilibre entre aujourd’hui et demain, ici on va donc noter tout ce qui est imputé à aujourd’hui au profit de demain : un investissement immobilier, une épargne sur un PEA ou même sur livret A ou sur une assurance-vie.

Établir ses priorités en fonction de sa personnalité

Une fois que l’on a recensé les grandes forces en présence, il va falloir s’atteler à réaliser un budget équilibré, c’est la que ça se complique, chacun ayant sa propre définition de l’équilibre!

A l’image de la vie, il n’y a pas une vérité mais plusieurs selon le point de vue de chacun : il en est de même pour le budget équilibré, chacun trouvera son équilibre selon ses priorités et ses besoins selon sa situation financière, familiale, son age et ses projets à venir.

Néanmoins, un budget équilibré n’est pas un un budget qui fait la part belle aux loisirs au détriment de l’épargne sous prétexte que l’un est plus agréable que l’autre : ce que vous épargnez / investissez aujourd’hui c’est du loisir de demain !

Un budget équilibré est donc d’abord une question de personnalité : dois-je profiter maintenant au détriment du futur ou dois-je au contraire me priver aujourd’hui pour passer de meilleurs demain?

budget équilibré

Ni cigale, ni fourmi !

Je ne doute pas que beaucoup feront des choix en faveur du court terme : préférer aujourd’hui à demain est à la fois plus simple et pas dénué de bon sens car nous ne savons jamais de quoi est fait le lendemain. Ceux là sont à la fois des pessimistes (Je profite tant que je le peux, demain je ne pourrai peut être pas) ou au contraire des optimistes béats (je trouverai bien une solution le moment venu)

D’autres au contraire préféreront un mode de vie plus strict ou austère diront certains : sur le fond ils ont bien sur raison, mais un danger les guette : l’austérité exacerbée qui les rend inaptes à profiter du moment présent ce qui au final, à moins d’avoir une volonté infaillible et des proches très patients, se révèle contre-productif: à force de se priver on craque et on finit dans l’excès inverse.

Au final, une répartition du type 50% de dépenses obligatoires, 30% d’épargne / investissement, 20% de loisirs me semble adaptée : la priorité est donnée à demain par rapport à aujourd’hui mais sans tomber dans l’excès, toujours néfaste.

Bien sur, il s’agit ici d’une proposition de budget équilibré qu’il convient d’adapter aux besoins de chacun mais cette répartition a le mérite de poser des bases que vous pourrez toujours ajuster selon votre niveau de satisfaction dans un cycle d’amélioration continue : je commence à 50/30/20, j’ajuste à 45/35/20 puis 45/33/22 le mois d’après etc.

Pour finir, et pour vous aider à mieux vous comprendre, faites attention à votre façon de manger : commencez-vous par le plus appétissant ou laissez-vous le meilleur pour la fin?

10 Commentaires

  1. Combattre La Crise (Auteur de l'article)

    @Badgetget : Ca ne me semble pas trop compliqué d’obtenir un taux supérieur à vos 2,5% de crédit avec une AV bien pilotée, le fond euro seul dépasse cette valeur. Par conséquent il est économiquement plus rentable de générer d’un coté 4% sur une AV conservatrice (voir beaucoup plus en prenant des risques) et de payer 2,5% de crédit immo de l’autre.

    Après il y a d’autres critères à prendre en compte telle la tranquillité d’esprit ou la sécurité en remboursant plus rapidement !

  2. Badgetget

    Oui justement je pense rembourser de manière anticipée mon crédit auto en le remboursant en 2015 au lieu de 2017, et parallèlement à ça je vais ouvrir une assurance vie en gestion pilotée chez boursorama.
    Ensuite j’aurai soit le choix d’injecter mes 25% d’épargne mensuelle dans cette assurance vie, soit de rembourser de manière anticipée mon crédit immobilier dans 3 ans (sans frais) sachant que j’ai un crédit au taux de 2.5%.

    Que me conseillerez-vous ?

  3. Combattre La Crise (Auteur de l'article)

    @Badgetget : Ici les 50% sont un repère et chacun doit évidemment adapter selon sa situation. Dans la vôtre peut-être faudrait-il vous débarrasser de vos dettes (notamment le crédit auto) et optimiser les dépenses en réduisant la consommation électrique, en mettant en concurrence les prestataires d’assurance, d’internet, de mobile etc. Etre propriétaire de sa résidence principale est également bien plus coûteux que la location.

    N’hésitez pas à parcourir le blog qui propose quelques pistes, à vous de voir si c’est adapté à votre cas!

  4. Badgetget

    Franchement les 50% de dépenses obligatoires je trouve ça peu, car moi j’ai déjà pour un salaire de 2400 € nets :
    15% d’impôts, 30% de crédit immo, 20% (bouffe, EDF, internet, essence, charges appartement, assurances) et j’arrive donc à 65%.
    ET je ne compte même pas mon crédit auto.

    Donc personnellement, je trouve qu’une répartition 65% de dépenses obligatoires + 20% de loisirs/vacances + 15% d’épargne serait plus correcte, sachant que je gagne pas trop mal ma vie.

  5. Combattre La Crise (Auteur de l'article)

    @François : tout dépend de vos compétences et de vos envies ! Que ce soit sur les marchés en bourse ou dans l’immobilier mais aussi dans d’autres domaines plus marginaux : l’art, les voitures, le vin… en clair tout ce qui peut prendre de la valeur dans le temps est un investissement !

  6. Francois

    @Combattre la crise
    Quand vous dites « Il faut absolument avoir une épargne de précaution mais également investir », à quel(s) investissement(s) pensiez-vous ?

  7. Combattre La Crise (Auteur de l'article)

    @Xolali : tout dépend de ta définition de l’équilibre !

    Un budget qui permet de vivre correctement mais qui ne prévoit pas l’avenir n’est selon moi pas un budget équilibré car il n’est pas viable sur le long terme. Il faut absolument avoir une épargne de précaution mais également investir sous peine de s’appauvrir à petit feu…

  8. Xolali

    Bonjour,

    Merci pour cet article. Par contre j’ai du mal avec cette notion de budget équilibré. Pour moi il n’y a pas vraiment de règles pour la gestion de ses finances tant qu’on arrive à vivre correctement. Certes il faut des économies pour les coup dur mais certains n’aiment pas investir ni acheter des biens (Ont-ils pour autant un budget déséquilibré?)
    Tu as quand même parlé de personnalité qui est un élément primordial en tout cas!

  9. Combattre La Crise (Auteur de l'article)

    Bonjour Lucie,

    Pouvez-vous m’en dire plus svp? Quelles difficultés rencontrées vous pour adopter la répartition évoquée dans l’article?

  10. lucie

    Il est difficile d’arriver à avoir un budget équilibré ! Je pense que l’article s’adresse plus aux personnes ayant un certain confort financier et non aux personnes qui se lancent tout juste dans la vie. Quoi que, jeune travailleuse, je trouve votre répartition 50%, 30%, 20% plutôt correcte (mais difficile dans les premiers mois de salaire).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *