Faut-il acheter en neuf ou occasion ?

acheter d'occasion ou neuf

Faut-il acheter en neuf ou occasion ?

Acheter en neuf ou occasion est une question qui revient fréquemment et ce pour tous les types de produits que nous consommons : qu’il s’agisse d’électroménager, d’automobile ou autre, il est parfaitement légitime de se poser la question d’acheter en neuf ou occasion.

Il n’y a qu’à voir le succès rencontré par les sites internet de petites annonces pour constater que les Français ne s’y trompent pas et qu’ils se posent de plus en plus la question d’acheter en neuf ou occasion.

Meilleur exemple ? Leboncoin.fr dont le chiffre d’affaires a progressé de près de 78% entre 2010 et 2011 (Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Leboncoin.fr) même s’il est encore très loin du leader mondial ebay.

neuf ou occasion

eBay, le leader mondial de l’occasion

Un bon moyen de faire des économies

Evidemment le premier argument en faveur de l’achat d’occasion c’est tout d’abord les économies que l’on peut réaliser ! Qu’il s’agisse d’objets dans un état quasi neuf à 20 ou 30% moins chers ou d’objets plus anciens à prix symbolique, il est possible de faire d’énormes économies en achetant d’occasion plutôt que neuf et ce sans franchement perdre en qualité ni en confort.

Meubler un appartement d’étudiant, acheter une voiture… ce ne sont pas des économies de bout de chandelles mais plusieurs milliers d’euros que vous pouvez économiser ! Les exemples ne manquent pas et je ne développerai pas plus cette partie tant les avantages sont évidents.

 

Un bon moyen d’augmenter ses revenus

Vous pouvez acheter d’occasion et faire des économies, mais vous pouvez également vendre !

Profitez-en pour faire le tri dans vos affaires, vous désencombrer de toutes ces choses que vous avez entassé depuis plusieurs années,  vous avez forcément des objets dont vous ne vous servez pas et qui peuvent être utiles aux autres.

Vous donnerez une seconde vie à ces objets, à peu de frais pour leur acheteur, tout en gagnant de l’argent et en désencombrant votre lieu d’habitation.

 

Un choix par conviction et non par obligation

Certains ne se posent plus la question d’acheter neuf ou d’occasion, ils ont déjà décidé : ce sera d’occasion et le plus de fois possible.

Au-delà de l’économie faite, il s’agit également d’un mode de pensée à la limite de l’engagement politique ou écologique et en défiance vis-à-vis d’un capitalisme basé sur la consommation à outrance, de façon déraisonné  Il ne s’agit pas forcément d’extrême gauche ou d’écolo bobo mais de consommateurs rationnels, qui ne comprennent pas pourquoi il faudrait créer de nouveaux objets plutôt que de réutiliser ceux déjà existants.

Cette logique est séduisante car elle fait preuve selon moi de bon sens, mais elle pourrait se révéler dangereuse pour l’économie en général si elle était appliquée à grande échelle : si les gens achètent plus d’occasion, alors ils achètent moins en neuf ce qui veut dire moins de production, donc moins d’emplois et des produits plus chers car produits en plus petite quantité.

 

Quels objets se prêtent le mieux à l’achat d’occasion

L’achat d’occasion peut être une excellente idée pour toutes sortes d’objets, mais il est difficile à imaginer sur d’autres : l’alimentaire, le prêt à porter (même si tout le monde ne partage pas cet avis) et globalement tout ce qui touche à l’hygiène ou à l’intimité.

Certains objets peuvent également se prêter à l’achat d’occasion mais doivent être surveillés : une voiture ayant 200000km aura forcément beaucoup plus de problèmes qu’une voiture neuve car la mécanique est fortement sujette à l’usure.

D’autres objets ne sont par contre pas forcément moins performant avec le temps, c’est notamment le cas de l’électronique : un ordinateur ayant 5ans fonctionne tout aussi bien qu’à son achat et ne se détériore que peu avec le temps (parties mécaniques seulement)

neuf ou occasion

Vends charmante voiture, bon état malgré quelques légères rayures, idéal étudiant !

Les risques de l’achat d’occasion

En premier lieu, on pense évidemment aux arnaques en tous genre à base de virement western union ou de phishing, mais il faut se méfier également de :

 

  • Personnes peu sérieuses qui vous donnent RDV mais ne viennent pas ou ne vous ouvrent pas alors que vous avez fait 1h de trajet
  • Description ou état non conforme à l’annonce : bien vérifier les points importants avant de valider l’achat
  • Absence de garantie : quand vous achetez à un particulier, vous prenez le risque d’acheter un objet qui peut tomber en panne en raison de l’utilisation précédemment faite. Vous êtes alors dépendant de la bonne ou mauvaise volonté du vendeur qui n’est pas tenu de vous rembourser.

Il faut cependant relativiser ces points car même s’il faut rester vigilant, l’écrasante majorité des transactions se fait sans encombre. Vous pouvez également faire confiance à certains critères comme les « notes » que peuvent donner les utilisateurs sur ebay par ex.

 

La pression sociale

Certaines personnes ont parfois honte d’acheter des objets d’occasion car ce type de consommation est souvent assimilé à de la radinerie. Généralement nous sommes très fiers d’annoncer avoir fait de bonnes affaires en soldes mais jamais lorsqu’il s’agit d’occasion.

Je pense qu’il n’y a aucune honte à non seulement faire des économies mais également à adopter un mode de consommation plus responsable et plus intelligent. Du moment que vous limitez vos achat à des objets s’y prêtant (exit donc les sous-vêtements d’occasion…) je pense que nous devons tous nous poser la question d’acheter en neuf ou occasion.

11 Commentaires

  1. frankiie

    Les acheteurs qui sont à la recherche d’une voiture ont de bonnes raisons de se tourner vers le marché de l’occasion. Première bonne raison, les véhicules d’occasion subissent leur dépréciation d’usure la plus forte tout de suite après leur achat initial. Vous aurez donc la possibilité de récupérer une plus grande partie de votre investissement au moment de revendre ou d’échanger votre véhicule.

  2. Lisa

    Bonjour. Acheter un ordinateur qui date de 5 ans je ne m’y risquerais pas quand même. Les systèmes d’exploitation évoluent en fonction des capacités de stockage et de rapidité.

  3. Combattrelacrise.fr

    Merci Amélie,

    C’est étonnant, en ce qui me concerne, l’électronique est l’un des domaines dans lesquels j’investis le plus en occasion : il s’agit souvent d’objets sans parties mécaniques et qui ne s’usent donc pas tant qu’ils sont correctement traités! Essayez vous verrez !

  4. Amélie de la friperie du coin

    Merci beaucoup pour cet article fort intéressant !

    Bien évidemment, il y a du pour et du contre. Pour ma part, j’achète des vêtements, meubles, voitures d’occasion. Mais j’hésiterais fortement à acheter de l’électronique d’occasion (ordinateur, télévision, électroménager..)

    Si vous souhaitez une alternative au boncoin pour acheter ou vendre vos vêtements d’occasion, n’hésitez pas à visiter le site : http://www.lafriperieducoin.com

  5. Christof

    Tout dépend l’usage. Pour mon petit appart d’étudiant, je n’ai cherché que de l’occasion pour le meublé. Je suis un recycleur dans l’âme alors cela n’a pas été très dur pour moi. J’aime bien bricoler aussi, alors j’ai fait de mon appart, un endroit cosy vraiment atypique. Mes amis adorent;

  6. david

    Bonjour,
    Pour l’occasion, il y a du pour et du contre.
    Par exemple, pour les voitures, je n’envisagerai pas d’acheter neuf.
    Par contre acheter d’occasion, une voiture plus toute jeune avec peu de kilomètre est très intéressant financièrement.

    Pour d’autres produits je suis moins convaincu.
    Typiquement pour l’électroménager, l’habillement, il y a quand même un notion d’usure qui est forte.
    Donc acheter à moitié prix un appareil à moitié usé, je ne suis pas convaincu de la pertinence de cet achat.
    Quand à l’exemple de l’ordinateur de 5 ans, tout dépend de l’utilisation précédente, là on rejoint la voiture : si beaucoup de kilomètres et peu entretenu, elle est HS.

  7. Combattrelacrise.fr

    Merci pour votre commentaire,

    Je peux vous conseiller comme dans beaucoup de domaines de « commencer petit » afin de se rassurer, je pense que la part de transactions qui se passent mal est faible même si je n’ai pas de chiffre précis sur le sujet.

    Vous pouvez également trier le bon grain de l’ivraie en sélectionnant les annonces par la qualité de rédaction de celle-ci, les photos utilisés ou la transparence du vendeur (Entretien, factures…) mais le jeu en vaut la chandelle vu les économies qu’on peut réaliser sans perte de qualité.

  8. Hèlène

    En ce qui me concerne, j’ai un peu de mal à acheté d’occasion, ce n’est pas que je craigne que l’on me traite de radine, c’est plus par peur, de me faire avoir (là je parle d’électroménager etc). Mais cet article montre bien les avantages que celà pourrait apporter, sur plusieurs plans, écologiques et financiers. Car aujourd’hui, tout est tellement chère. Qu’il va falloir revoir ces principes et fonctionnements un peu dépassés..

  9. Combattrelacrise.fr

    @Valentin

    Je ne parle évidemment pas de lancer un commerce ou une boutique en ligne mais simplement vendre quelques objets par mois ce qui permet d’avoir une source de revenus supplémentaire. Pour être considérée comme activité commerciale il faut dépasser un certain nombre de vente et de chiffre d’affaire!

    @Yulbaba : Je savais que les vêtements et accessoires allaient créer un désaccord ;)

    Je ne dis absolument pas qu’il est impossible ou non recommandé de le faire, je dis simplement que ce sont des objets sur lesquels les gens sont peut être plus réticents car plus intimes (moi en tous cas, je le suis)

    Après il y a de très bonnes affaires à faire effectivement, notamment en raison des vêtements taillés trop grands / petits et que le vendeur ne peut pas rendre en magasin par ex.

  10. yulbaba

    Je partage ton avis sur l’achat d’occasion. Personnellement, fan de mode, je passe pas mal de temps sur ebay et le bon coin pour dénicher des perles.
    Par contre, je ne suis pas d’accord avec toi quand tu dis que l’on ne peux pas acheter du pret à porter d’occasion. Bien au contraire! Les dépots vente, friperies et autres vides dressing sont de plus en plus nombreux et vraiment tendances. J’achète régulièrement des vêtements de marques sur ebay. Cela permet d’avoir accès à des vêtements de qualité, normalement assez chers qu’on ne pourrait pas acheter en temps normal.

  11. valentin

    Bonjour

    Merci pour cet article intéressant. Mais attention, quand on vend régulièrement sur Internet, notamment sur ebay, on peux etre considéré comme commerçant et avoir à déclarer ses revenus. Tout dépend de la régularité des ventes. En effet, selon la Recommandation du 8 novembre 2005, le Forum des droits sur l’internet a établi la liste de critères suivante permettant de qualifier un particulier de vendeur professionnel :

    * la régularité de l’activité ;
    * le caractère lucratif de l’activité ;
    * l’intention d’avoir une activité professionnelle.

    Ton conseil est bon pour vendre des objets ponctuellement mais pour vraiment augmenter ses revenus, cela devient une activité commerciale qu’il faut déclarer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *