6 Méthodes pour baisser sa consommation électrique

Des économies d'énergie pendant vos vacances

Pourquoi baisser sa consommation électrique ?

La consommation électrique de nos foyers ne cesse d’augmenter : la prolifération d’appareils améliorant notre confort et nos loisirs y étant certainement pour beaucoup et c’est tant mieux.

Nous avons en France la chance d’avoir une des énergies électriques les moins chères d’Europe grâce à une production locale principalement composée de nucléaire à 75% qui il faut l’admettre et malgré ses nombreuses contraintes, est une des énergies les moins chères et également les plus fiables en termes d’indépendance énergétique.

 

baisser sa consommation électrique

Le nucléaire civil en France

Cependant, face à l’augmentation prévue du cout de l’électricité de plus de 50% d’ici 2020 (Source : http://www.atlantico.fr/decryptage/50-pourcent-tarifs-electricite-2020-pourquoi-telle-hausse-425511.html) il est important d’adopter dès maintenant les bons réflexes en matière de consommation rationnelle d’énergie à des fins économiques mais également écologiques.

 

D’un point de vue écologique :

 

Au-delà du fait qu’il faille produire toujours plus d’électricité, et donc toujours plus polluer pour la produire car l’immense majorité de l’électricité produite aujourd’hui provient de sources polluantes comme les hydrocarbures, le charbon ou le nucléaire, plus nous consommerons d’électricité et plus il sera difficile de basculer vers une énergie propre. Des technologies comme l’énergie solaire, éolienne, biomasse ou d’autres n’en sont qu’à leur balbutiements et offrent pour le moment des rendements très inférieurs et certainement insuffisants pour assurer les besoins de pays développés aussi gloutons.

 

D’un point de vue économique :

 

Le piège est de ne regarder que le prix du kwh (kilowatt / heure) affiché sur votre facture EDF. En effet, celui-ci est de 0,1225€ en 2012, c’est-à-dire que pour 1000 watts consommés vous payez à peine 12cts.

Autrement dit, regarder la TV pendant une heure si celle-ci consomme 100w (valeur probable) vous coutera à peine plus d’un centime en électricité.

baisser sa consommation électrique

Quand il y en a ça va, c’est quand il y en a plusieurs que…

 

Le piège est de garder en tête ce cout d’un centime et d’avoir donc  l’impression que l’énergie ne coute pas cher, alors qu’en réalité nous sous estimons notre consommation et que ce centime sera multiplié beaucoup plus de fois qu’on ne le pense.

 

Comment facilement baisser sa consommation électrique

Avec quelques bonnes pratiques, quelques bons choix, il est possible de significativement baisser sa consommation électrique.

Je n’aborderai pas dans cet article les solutions demandant beaucoup d’investissement comme l’isolation de la maison ou l’installation de panneaux solaires / pompe à chaleur : ce sont certes des moyens très efficaces mais sont très couteux et ne sont pas à la portée de tout le monde.

Les idées ci-dessous se veulent faciles à réaliser et accessibles à tout le monde, que vous soyez propriétaire ou locataire, que vous ayez une maison ou un petit appartement et que vous soyez fauché ou plus aisé !

 

Investir dans un wattmètre & autres outils de monitoring

Un Wattmètre est un petit objet venant s’intercaler entre une prise de courant et l’appareil qui vient s’y brancher et affiche sa consommation instantanée ou moyenne sur une période. Vous en trouverez pour une 15aine d’euros dans les magasins de bricolage.

 

baisser sa consommation électrique

Un Wattmètre classique

 

Cet appareil va vous permettre de connaitre la consommation de chacun de vos appareils en fonctionnement mais aussi en veille : il vous permettra donc de détecter les appareils qui consomment le plus et donc de connaitre leur impact sur votre consommation globale.

 

Il vous permettra également de détecter si vous avez des appareils qui consomment plus qu’ils ne le devraient : avec le temps la performance énergétique de certains appareils s’effondre. Certains appareils 1er prix peuvent également consommer beaucoup plus qu’ils ne le devraient. Pour avoir une idée indicative de la consommation des appareils, n’hésitez pas à chercher sur internet.

Autre outil de monitoring, et celui-ci vous l’avez forcément… votre compteur électrique. N’hésitez pas à relever les chiffres qu’il affiche et les comparer mois après mois pour suivre votre consommation.

Ex :

1er  Novembre = 19456

1er Décembre = 19785

Vous avez donc consommé 19785-19456= 329kw soit un peu plus de 40€ que vous comparez à ce que vous payez tous les mois à EDF : cela permet de détecter si on est en surconsommation en amont et non le jour de réception de la facture (ne pas oublier les taxes et l’abonnement qui représentent un bon tiers de la facture finale)

 

Étiquettes énergétiques trompeuses

Savez-vous qu’il y a jusqu’à 40% de différence de consommation entre un appareil A et A++ ?

Nous avons pourtant tous tendance à nous focaliser uniquement sur la lettre : « A c’est déjà très bien non ? » Non.

Ces étiquettes ont une échelle décalée par rapport aux performances énergétiques : impossible de trouver un réfrigérateur ou une machine à laver de classe E. Ne vous laissez donc pas abuser par ces étiquettes et optez pour les appareils les moins énergivores possibles : le cout d’un réfrigérateur neuf A++ peut se rentabiliser en un an par rapport à un vieux réfrigérateur tremblotant des années 80.

Au-delà de l’étiquette énergétique, optez également pour des appareils faisant le même travail mais en consommant moins, ex : un ordinateur portable consomme environ 5 fois moins qu’un ordinateur fixe en moyenne en faisant le même travail. Une tablette tactile consomme encore 5 fois moins qu’un ordinateur portable.

 

Réglez correctement vos appareils

 

Choisir les appareils les moins énergivores n’est pas suffisant, il faut également savoir configurer ces appareils afin qu’ils consomment moins d’énergie.

Exemple : un écran LCD (ordinateur fixe, portable, télévision…) consomme entre 2 à 3 fois plus d’énergie entre la luminosité minimum et maximum, de plus vous fatiguerez moins vos yeux avec une luminosité faible (mais pas trop sinon se produit l’effet inverse)

Même chose concernant votre réfrigérateur : inutile de le mettre au maximum, généralement le niveau 1 ou 2 sur 6 suffit largement (vérifiez bien avec un contrôleur généralement intégré et affichant « Ok » quand la température est Ok)

Ce point est également très efficace avec ceux qui ont un ballon d’eau chaude chez eux (cumulus) qui sont de très gros consommateur d’électricité : n’hésitez pas à baisser le thermostat de celui-ci jusqu’à l’obtention d’une eau suffisamment chaude mais sans se brûler.

Enfin, vous pouvez également régler votre ordinateur avec des critères de veille agressifs, les systèmes aujourd’hui étant bien optimisés à ce niveau n’hésitez pas à mettre une extinction de l’écran au bout d’une minute ou deux et une veille totale en moins de 5min.

 

Heures creuses, verre plein

Ce point ne concerne que ceux qui ont une consommation importante (grande maison, famille nombreuse) car en dessous d’un certain seuil, le surplus payé en abonnement et heures pleines plus chers que sur un contrat classique ne sont pas rentabilisés.

Si vous êtes concerné, essayez d’en profiter un maximum en systématisant l’utilisation de certains appareils pendant ces heures creuses ou le kwh est 40% moins cher.

Les appareils concernés sont : le ballon d’eau chaude (souvent réglable en automatique pour qu’il ne fonctionne que pendant les heures creuses) , le chauffage électrique, les lave et séche linge, lave vaisselle, rechargement de batteries d’ordinateur, et globalement tout ce qui fonctionne avec une résistance électrique quand c’est possible.

Malheureusement certains appareils qui s’y préteraient pourtant très bien ne peuvent être utilisés en raison des créneaux malicieusement choisis par EDF : 2h-7h du matin (pratique de couper juste avant le réveil, les grilles pains, bouilloires, etc) et 14h-17h (l’heure ou il commence à faire nuit l’hiver, ou il faut cuisiner…) : évitez de tomber dans l’excès en voulant les exploiter quand même !

 

Mettez la veille en veilleuse

C’est un conseil qui revient souvent mais il est vrai qu’il est difficile de vouloir baisser sa consommation électrique sans s’y attaquer.

Certains appareils modernes et bien conçus consomment 1w ou moins en veille : pour ceux-là, évitez de vous tracasser pour rien, leur cout à l’année est de quelques centimes, le jeu n’en vaut pas la chandelle.

Par contre certains appareils sont très mal conçus et consomment quasiment autant en veille qu’en fonctionnement, ex : le boitier TV de mon fournisseur d’accès internet consomme 21w en veille… et 26w en fonctionnement. L’équivalent de l’éclairage principal de mon séjour, pour rien !

Vous l’aurez compris, le danger avec les appareils consommant beaucoup en veille c’est que généralement ils le font 24h/24 et 7j/7 et qu’ils s’additionnent : TV, Lecteur DVD, modem internet, chaine hifi…

Un moyen mnémotechnique simple pour connaitre le cout approximatif d’un appareil sur une année s’il consomme 7j/7 et 24h/24 (comme les appareils en veille donc) : 100w équivaut à peu près 100€

Pour trier les bons grains de l’ivraie, utilisez le wattmètre que je vous conseillais plus haut dans l’article.

 

Rationalisez vos besoins

C’est à la fois l’élément le plus simple et le plus compliqué : difficile de changer ses habitudes, de faire des compromis ou de baisser son niveau de confort, et pourtant…

Si vous êtes du genre à laisser les lumières allumées pour rien, à laisser la TV fonctionner alors que vous avez le nez sur votre écran d’ordinateur ou qu’il fait 28° chez vous en plein hiver il y a probablement des choses à faire ! 1° de moins c’est 7% de consommation en moins!

Il y a également des choix qui ne coûtent rien, j’ai par ex cessé de regarder mes DVD sur la Playstation 3 qui consomme 270w et je les regarde désormais sur un lecteur DVD qui n’en consomme que 15 !

Faites comme vous le sentez mais sachez que généralement nous avons tous l’impression de ne jamais gaspiller, jusqu’au moment où l’on s’en rend compte !

 

De combien espérer baisser sa consommation électrique ?

Je vous conseille d’appliquer tous ces points simultanément afin d’en maximiser l’effet !

Il est possible d’accentuer encore cet effet en changeant ses ampoules par des basse consommation (attention cependant à ne pas acheter des lampes à 20€ comme le font certains : à moins de la garder 20ans, elle ne sera jamais rentable) ou en effectuant des travaux d’isolation qui sont généralement très efficaces.

Mon exemple personnel donne les résultats suivants sur une année pleine : -36% soit 1802kw ce qui représente plus de 220€ d’économisés sur une année, et ce sans appliquer le point 2 car j’ai la chance de pouvoir déjà compter sur des appareils peu énergivores.

Ces gains seront d’autant plus importants si vous êtes plus de 3 ou 4 chez vous : personnellement je vis en couple dans un petit appartement et j’ai naturellement horreur du gaspillage, j’ai donc moins de marge !

J’espère que ces conseils vous aideront, n’hésitez pas à réagir dans les commentaires !

23 Commentaires

  1. FR15

    bonjour, et aussi, si on ne fume pas, qu’on ne boit pas, qu’on n’a pas de chien ni de chat, ça laisse un très gros budget pour vivre plus à l’aise.

    Bon c’est une question de choix. On ne peut pas tout avoir dans la vie, sauf d’être né dans une famille très riche, sinon, il faut faire des choix pour assainir ses finances.

    Et qui ira faire construire des logements pour loger des gens qui ne pourront pas payer leur loyer. Et tous les gens les plus riches qui se domicilient hors de France pour payer moins d’impôts. (Suisse, Belgique etc…)

  2. EGC

    merci pour ces petites méthodes sur l’électricité très prometteuses et surtout utiles pour l’environnement.

  3. Electricien Paris

    Bien souvent les plus grosse dépenses sont liées selon moi à un manque de volonté d’investir dans du matériel de qualité. Un gros investissement de base (c’est vrai) mais qui permet de réduire des factures sur le long terme et d’éviter bien des soucis qui sont fréquemment coûteux…
    De bonnes fenêtres, une isolation de qualité, un chauffage intelligent, une plomberie de qualité…

    Les petites économies sont laborieuses, mais il est vrai qu’elle sont nécessaires dans certains cas.
    A bientôt :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *