Pourquoi ouvrir une assurance-vie?

finances

Assurance-vie. Cela peut faire penser à un genre de solution opaque réservée aux seniors avec diverses clauses en cas de décès, l’assurance-vie n’est ni plus ni moins qu’un support d’investissement sur lequel on peut placer son argent, comme la bourse, un livret A ou un placement immobilier.

Pas n’importe quel support cependant puisqu’il s’agit d’un des préféré des Français avec le livret A : nous sommes environ 60% de Français à posséder une assurance-vie dans notre patrimoine, il s’agit donc d’un des supports les plus populaires car contrairement au très rudimentaire livret A, l’assurance-vie est un support complexe, offrant beaucoup de possibilités et permettant une gestion bien plus dynamique de son patrimoine.

Je suis personnellement un grand fan de l’assurance-vie car elle combine selon moi plusieurs critères gagnants dans la construction de mon capital, que ce soit en termes de performances, de diversification, de gestion de risque et d’optimisation fiscale.

Pourquoi ouvrir une assurance-vie ?

L’assurance-vie vous offre plusieurs avantages, tous ne sont pas listés ici mais selon moi, les principaux avantages d’une assurance-vie c’est :

La diversification :

Avec un contrat d’assurance-vie, vous pouvez aussi bien investir sur des actions que sur des obligations, sur de l’or ou sur de l’immobilier (via SCPI) et ce avec le même contrat et les mêmes fonds.

Il faut voir l’assurance-vie comme une coquille vide dans laquelle vous choisissez tel ou tel type d’investissement, vous permettant d’avoir une diversification importante, et donc une sécurité accrue. Vous pouvez ainsi également adapter le niveau de risque à votre stratégie en investissant à la fois sur des valeurs risquées et sur des valeurs plus sûres.

La simplicité :

Vous souhaitez investir sur les télécoms parce que vous êtes persuadé que le secteur va beaucoup évoluer dans le futur ? (dans la réalité je vous le déconseille !)

Plutôt que d’acheter des actions des entreprises significatives du secteurs, vous pouvez opter pour des SICAV (Société d’Investissement à CApital Variable) ou des OPCVM (Options de Placements Collectifs de Valeurs Mobilières) qui sont des sociétés dont le capital est investi sur des entreprises de ce secteur (entreprises choisies par des professionnels dont c’est le métier) et dont la performance reflétera globalement la performance du secteur en question.

Il en existe de toute sorte et de tous profils dans votre contrat d’assurance-vie, spécialisées comme l’exemple précédent avec les télécoms ou les pays émergents mais aussi généralistes / patrimoniales avec une allocation équilibrée et sans spécialisation.

La performance ET la sécurité :

Sous réserve évidemment de choisir les bons fonds, vous pouvez obtenir des performances très intéressantes, tout en gardant une certaine marge de sécurité.

Vous pouvez par exemple opter dans votre contrat d’assurance-vie pour une allocation à 50% sur un fond sécurisé, 30% sur un fond équilibré et 20% pour un fond plus risqué : vous profiterez alors d’une bonne performance de votre épargne grâce aux valeurs plus risquées tout en garantissant que vous repartez, même en cas de cataclysme boursier avec au moins 50% de votre épargne, chose impossible lors d’un investissement en bourse par exemple.

A noter également que l’état Français assure les clients des banques en cas de faillite jusqu’a 60000€ par contrat d’assurance-vie : même en cas de désastre boursier et de faillite de votre banque, vous retrouvez vos fonds.

La fiscalité :

Comme tous revenus, ceux que vous gagnez avec un contrat d’assurance-vie sont imposables dans le cadre de votre impôt sur le revenu, l’assurance-vie ne fait pas exception à cela. Cependant, l’assurance-vie offre un cadre fiscal intéressant pour 2 raisons :

Fiscalité appliquée uniquement en cas de retrait :  imaginons que vous placiez 10000€ sur votre contrat d’assurance-vie et que grâce à la bonne performance de celui-ci (10%), vous engrangiez 1000€ d’intérêts.

Et bien ces 1000€ ne seront imposés que si vous décidez de les retirer de votre contrat d’assurance-vie pour les mettre sur votre compte courant par exemple!

Si vous les laissez sur le contrat, il viendront s’ajouter en totalité à vos fonds de départ ce qui fera 11000€ qui généreront (avec la même performance) 1100€ l’année d’après, faisant ainsi grossir de façon exponentielle votre épargne et n’augmentant pas le montant du de vos impôts.

Vous profitez ainsi de ce formidable outil que sont les intérêts composés dont Albert Einstein lui même avait dit qu’ils constituaient l’une des plus grandes découvertes mathématiques de tous les temps.
Fiscalité dégressive  : imaginons maintenant que vous décidiez de retirer cet argent de votre assurance-vie : le montant de l’impôt que vous allez payer varie selon l’âge de votre contrat : (barème au 1er Juillet 2012)

  • De 0 à 4ans : 35% des intérêts retirés (soit 350€ dans notre exemple)
  • De 4 à 8ans : 15% des intérêts retirés (soit 150€ dans notre exemple)
  • Après 8ans : 7,5% + abattement de 4600€ (soit 0€ dans notre exemple)

Vous comprendrez donc qu’il est très intéressant d’ouvrir un contrat d’assurance-vie le plus tôt possible afin de pouvoir bénéficier de cette fiscalité dégressive sur vos futurs retraits !

Les fonds restent disponibles :

Beaucoup de personnes pensent que l’argent mis sur un contrat d’assurance-vie est bloqué ou qu’il est sujet à d’importantes taxes. Il n’en est rien !

Retirer les fonds présents sur un contrat d’assurance-vie ne prend que quelques jours et ils ne sont en aucun cas bloqués et en aucun cas surtaxés : vous ne payez que les impôts liés à un retrait et selon le barème ci-dessus.

Le cas du fond euros

Le fond euro est la star des placements dans un contrat d’assurance-vie et a largement contribué au succès de celle-ci car il apporte un argument de poids : la sécurité.

En effet, un fond euro est un placement sécurisé et garanti en capital : vous ne pouvez pas perdre un seul centime des montants que vous y mettez !

La contrepartie est que ces fonds qui sont massivement investis en obligations en euro (d’où son nom) peu risquées et à faible rendement donnent des performances de moins en moins bonnes avec le temps : le fond euro de mon contrat d’assurance-vie Fortuneo par ex était rémunéré à hauteur de 4,5% en 2008 et cette rémunération n’est plus que de 3,6% en 2012.

 

Assurance-vie_performance_fond_euro_fortuneo

Performance et allocation du fond euro de Fortuneo dans lequel j’ai investi et constituant la partie la moins risquée de mon investissement en assurance-vie

 

Cette érosion de performance du fond en euro est globale et va probablement continuer dans les années à venir, mais le fond euro reste cependant intéressant si on l’utilise correctement, à savoir en remplacement / complément de son livret A :

  1. Disponibilité rapide : certes un peu plus long qu’un livret A mais c’est tout de même disponible en une dizaine de jours environ d’après mes constatations.
  2. Performance moyenne mais meilleure que le livret A : 3,6% vs 2,25%, après ça dépend de l’age de votre contrat pour l’imposition des plus-values, encore une fois : ouvrez en un rapidement pour prendre date !
  3. Pas de plafond : même si ce plafond a été rehaussé par le gouvernement Ayrault-Hollande (on se demande bien pourquoi d’ailleurs, étant donné que moins de 15% des livrets A atteignent ce plafond)  le livret A reste plafonné et vous ne pouvez l’utiliser pour épargner de grandes sommes telles que la vente d’un appartement par exemple.En réalité,  c’est une chance qui vous évitera de mettre trop d’argent sur un support aussi peu dynamique que le livret A !

Personnellement, j’ai gardé un livret A avec environ 1 mois de dépenses courantes en cas d’extrême urgence (les fonds sont sur mon compte courant en 2 jours) et le gros de mon fond de sécurité sur le fond euro de mon assurance-vie.

Quelle assurance-vie choisir ?

Les exemples de taux d’intérêt que je viens de vous donner ne sont pas uniformes et ne concernent que ceux de mon contrat d’assurance-vie chez Fortuneo.

J’ai choisi ce contrat après avoir longuement comparé les prestations et je n’en suis pas déçu : la gestion est très simple via l’interface web, les performances du fond euro sont parmi les meilleures (si ce n’est la meilleure) du marché, les indicateurs donnés sont suffisants… j’en suis globalement très satisfait et je ne puis que vous le recommander.

Ceci est possible grâce au fait qu’en plus d’une bonne allocation et gestion de contenu, il s’agisse d’une banque en ligne avec peu de frais de fonctionnement ce qui permet d’offrir de meilleurs tarifs / prestations que les structures plus lourdes des banques traditionnelles !

Si vous souhaitez ouvrir un contrat d’assurance-vie chez Fortuneo, je peux vous parrainer en suivant ce lien : Fortuneo nous offre 100€ chacun en passant par ce procédé (contre 0€ si vous ouvrez un contrat seul) autant en profiter !

Si vous optez pour une autre assurance-vie, je vous conseille dans tous les cas de passer par un contrat que vous pouvez gérer sur internet : cela vous évitera de gros dossiers à remplir, des heures au téléphone et autres tracasseries administratives et également de profiter des meilleures performances du moment sur le fond euros.

9 Commentaires

  1. Thibault

    Voila j’ai ouvert mon contrat d’assurance vie chez Fortuneo ;)

  2. Combattre La Crise (Auteur de l'article)

    @Thibault : Désolé pour la réponse tardive ! Oui très bonne idée, le PEL ça ne sert pas à grand chose selon moi et vous aurez bien plus de polyvalence dans un contrat d’assurance vie comme celui de fortuneo dont je dispose depuis 4ans et que je recommande fortement: http://www.combattrelacrise.fr/wp-admin/post.php?post=671&action=edit

    Fortuneo vous offre 60€ si vous utilisez le lien de parrainage dans l’article !

  3. Combattre La Crise (Auteur de l'article)

    @Thibault : Sans aucun doute !

  4. Thibault

    Merci pour cet article très intéressant :) J’ai actuellement un PEL et j’aimerai savoir si il ne serai pas mieux de fermer celui-ci pour ouvrir une assurance vie. Qu’en pensez vous?

  5. Combattre La Crise (Auteur de l'article)

    Merci Sébastien !

    Concernant les livres interessants vous pouvez commencer par les grands classiques comme « L’homme le plus riche de babylone » ou « père riche père pauvre » de kioysaki (j’ai fait une critique de ce livre sur le blog)

    Tout ça en attendant un livre que je prépare et qui sera en vente sur le blog ;)

  6. Sébastien G

    Bonjour,

    Tout d’abord, merci pour cet article très intéressant et surtout très clair. Bien expliquer les mécanismes financiers n’est pas à la portée de tout le monde. Alors bravo !
    Une question néanmoins, j’en profite pour m’éduquer un peu plus sur la question. Je voudrai en apprendre davantage sur les investissements et les placements financiers à partir des contrats d’assurance vie.
    Auriez-vous un livre à me (nous) conseiller ? …sachant que je suis novice en la matière mais que j’apprend relativement vite.
    Merci encore pour votre aide !

  7. Philippe

    Tres bon article sur l assurance vie. Je souhaiterai juste attirer ton attention sur deux points:

    – OPCVM est l acronyme d’organisme de placement collectif en valeurs mobilières

    – Les FCP et les SICAV sont deux des principales formes juridiques et peuvent tous deux être établis comme fonds OPCVM

  8. Combattrelacrise.fr

    Merci Pierre, et vous avez tout à fait raison de préciser cela!

  9. Pierre@Petit-Investisseur

    Super article bien détaillé.
    J’ajouterai que lors du retrait, la fiscalité ne s’adresse qu’au pourcentage considéré comme plus-value et non à la somme totale retirée.
    Par exemple, vous retirez 1000 euros sur une assurance-vie qui a fait 1000 euros de plus value pour un dépôt de 10 000 euros, vous ne serez imposé que sur 100 euros.
    Les intérêts composés peuvent continuer à faire tranquillement leur travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *