Les solutions face à la baisse du taux du livret A

baisse-du-taux-du-livret-A

Et ça recommence !

L’état a annoncé très récemment une nouvelle baisse du taux du livret A de 1 à 0,75%.

Si vous faites partie (il y a des chances, il y en a 60 millions en France…) des heureux possesseurs d’un livret A, c’est donc encore moins d’intérêt sur votre épargne qui vous attend … et peut-être aussi l’occasion d’aller voir ailleurs comme le dit le figaro?

Baisse du taux du livret A : Pourquoi ?

Le taux du livret A est indexé sur le taux d’inflation : plus ce dernier est bas, et plus le taux du livret A sera bas également. Le souci est que l’inflation est calculée selon des critères certes très factuels et fiables mais malheureusement totalement déconnectés de la réalité de chacun de nous.

Pour le calcul de l’inflation à la base de la baisse du taux du livret A, est pris en compte ce qu’on appelle l’indice des prix à la consommation pour tous les types de biens.

C’est certes « juste » d’un point de vue mathématique mais malheureusement peu réaliste : combien de smartphones achetez-vous par mois ? Combien de fois changez-vous votre voiture par semaine ? Combien de billets d’avion prenez-vous par jour ?

Si ces questions sont absurdes, la réalité l’est également car tous ces éléments profitent d’une baisse de prix importante grâce à la mondialisation et à la technologie : ils viennent donc réduire l’inflation réelle alors qu’il ne s’agit pas de produit de grande consommation ou de première nécessité.

baisse-du-taux-du-livret-A

C’est bon chérie, j’ai fait les courses pour la semaine

Certes, l’indice prend en compte une pondération mais elle parait aujourd’hui insuffisante : lire qu’aujourd’hui l’inflation n’est que de 0,5% me parait totalement irréaliste.

Puisque la fonction du livret A est de protéger l’épargne contre l’inflation et uniquement cela, l’état provoque donc une baisse du taux du livret A.

Que faire face à la baisse du taux du livret A ?

Tout dépend de ce à quoi il sert !

On peut dégager 3 grands objectifs pour les propriétaires d’un livret A :

Avoir une épargne de précaution

C’est mon cas par exemple. Et dans ce cas, je pense qu’il n’y a malheureusement pas grand-chose à faire car l’objectif n°1 n’est pas de générer des intérêts mais d’être disponible.

Comme je l’ai écrit dans un précédent article sur l’épargne de précaution, celui-ci est tout indiqué car il est très simple à mettre en place, ne génère pas d’imposition supplémentaire et a l’avantage d’être très liquide : en cas de besoin votre épargne est sur votre compte bancaire en 2 jours voir moins si c’est la même banque.

Ce n’est donc pas une super nouvelle cette baisse du taux du livret A mais ça reste tout de même à mon avis une meilleure option que de passer sur un « super livret » proposés par les banques qui va offrir à peine 0.25pts de mieux hors période de promotion mais que vous allez perdre en imposition par la suite.

Capitaliser en vue d’un projet

Si votre objectif est d’avoir un apport pour l’achat d’un appartement, d’économiser pour acheter une voiture, faire des travaux… bref tout projet à 1-4ans, là vous faites fausse route.

L’écart en termes de taux d’intérêt entre ne serait-ce qu’un fond en euro d’une assurance vie et les pauvres 0,75% du livret A est énorme !

Si vous êtes dans ce cas, c’est simple : ouvrez une assurance-vie chez Fortuneo par exemple, le taux est à 3,85% sur le fond en euro et vous bénéficiez même de 60€ offerts en passant par ce lien de parrainage Fortuneo !

Un fond en euro est garanti en capital, le risque est donc nul et le rendement beaucoup plus intéressant, 3,10% de différence par an ! L’inconvénient est que rapatrier son épargne sur son compte courant est plus long, compter environ une semaine à 10j selon les banques. Rien de dramatique mais non adapté à une situation d’urgence extrême, il faut juste le savoir.

Capitaliser pour devenir riche, un jour

Alors là, si vous pensez devenir riche avec un livret A… je vous conseille la lecture approfondie du blog en premier lieu car vous manquez clairement d’éducation financière J

Si votre objectif est à long terme, il n’y a rien de mieux que les marchés boursiers : le CAC40 affiche par exemple depuis sa création un rendement à 8% / an en moyenne, en prenant en compte les différentes crises traversées, sur le long terme il n’y a rien de plus rentable qu’une action (bien choisie)

L’immobilier peut également être un placement intéressant mais très différent : votre épargne ne doit servir que d’apport afin de bénéficier de l’effet de levier du crédit.

1 Commentaire

  1. Raphael

    Salut,
    Pour ma part, je possède déjà un crédit et j’ai opté pour l’immobilier comme alternative en investissant dans cette SCPI : https://www.corum.fr/ . Comme tu l’as mentionné dans ton texte, j’espère profiter de l’effet de levier grâce à ce placement. Il faudra évidemment que mes revenus soient supérieurs à la somme que je dois rembourser tous les mois.
    Passe une bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *