PEA ou Compte titre ? Bien choisir en 5 min !

pea-ou-compte-titre

Investir en bourse est une priorité pour tous ceux qui souhaitent générer des intérêts supérieurs à un livret A ou un fond euros d’assurance-vie, mais se pose alors la question du choix du support : PEA ou Compte titre ?

Si vous êtes dans cette situation, lisez bien l’article jusqu’au bout car nous allons aborder les différents avantages et inconvénients de ces deux supports d’investissement.

PEA ou Compte titre : Kézako ?

Avant de pouvoir choisir entre compte titre et PEA, il convient d’abord de bien définir l’un et l’autre et à quels objectifs ils répondent.

Le PEA

Pour faire simple, un PEA est une enveloppe fiscale définie par l’état (le PEA est une exclusivité franco-française) qui offre quelques avantages mais aussi des inconvénients par rapport à un compte titre classique.

A part le fait qu’un PEA est (en théorie) limité aux actions européennes, vous pourrez donc acheter des actions au sens propre du terme, réaliser des plus-value, toucher des dividendes de la même manière.

Le Compte titre

Le compte titre lui est simplement l’équivalent d’un compte bancaire classique, qui n’a aucune législation spécifique (à part celle déjà en place pour les banques)

Avec un compte titre, vous pourrez gérer de façon plus libre vos investissements en bourse sans contrainte particulière donc.

pea-ou-compte-titre

Pour cela, il faudra passer par un courtier comme Binck, Boursorama… et je vous conseille fortement d’opter pour un courtier en ligne car les frais à la fois de tenue de compte mais également de courtage sont bien plus faibles.

Vous pouvez aussi ajouter un compte titre ou un PEA à votre compte bancaire classique et ouvrir un compte joint dans une banque en ligne et y ajouter un PEA ou un compte titre dans la foulée.

Cela permet une gestion facilitée puisque vous pourrez tout administrer de la même interface, virer ou retirer des fonds simplement et ce, même depuis votre smartphone en bord de mer.

Mais voilà, reste à choisir entre PEA ou compte titre… voici donc le tour des avantages et des inconvénients de l’un et de l’autre.

PEA ou Compte titre : que choisir ?

Pour faire le choix entre PEA ou compte titre, il faut donc rentrer dans le détail de la législation en vigueur.

Notez bien qu’il s’agit de règles en place en 2020 et 2021 et que celles-ci peuvent évoluer dans le temps, gardez cela à l’esprit selon le moment ou vous lirez ces lignes !

N’hésitez pas à consulter le site des impôts pour vérifier et mettre à jour ces informations !

Avantages & inconvénients du PEA

Le PEA étant principalement une enveloppe fiscale, il est logique de s’attendre à une fiscalité avantageuse, et c’est bien le cas.

Premièrement, la déclaration de vos plus-values n’est obligatoire que si vous faites un retrait : tant que vous capitalisez au sein du PEA, pas d’imposition contrairement au compte titre qu’il faudra déclarer tous les ans !

Ensuite, vient l’intégration des plus-values à l’impôt sur le revenu, et là il y a deux cas de figure différents :

Votre PEA a moins de 5 ans

L’impot sera alors de 12,8% + 17,2% de prélèvements sociaux (CSG) soit 30% d’imposition.

Exemple : vous achetez pour 10000€ d’actions Total, que vous revendez quelques mois plus tard avec 10% de bénéfice à 11000€ soit 1000€ de plus-value.

Votre impôt sera alors de 1000€ x 30% = 300€. soit une bonne partie de vos gains !

Votre PEA a plus de 5ans

Après 5ans de détention, vous n’aurez plus d’imposition sur le revenu, mais devrez tout de même payer la CSG.

Cela donne donc une imposition de 17,2% soit 172€ dans notre exemple. Ce n’est pas rien, mais c’est presque deux fois moins qu’avec un PEA d’avant 5 ans ou qu’un compte titre!

fiscalite-pea

Notez également, que vous pourrez toujours continuer à faire des versements / retraits après cette date contrairement à l’ancienne législation qui prévoyait la clôture du PEA au moindre retrait.

Inconvénients du PEA

Ces gains fiscaux s’accompagnent de contre parties qu’il faudra bien anticiper avant de choisir entre PEA ou compte titre :

  • Plafond de 150000€ de versements
  • Le PEA est limité en théorie aux actions européennes (mais c’est contournable)
  • Vous ne pouvez avoir qu’un seul PEA par personne
  • L’état décide de sa législation et cela varie selon l’orientation (changeante) de la politique du gouvernement…

Avantages & inconvénients du compte titre

Les avantages du compte titre sont simples : vous pourrez achetez les actions que vous voulez, sans limite géographique.

actions-internationales-bourse

Avantages du compte titre par rapport au PEA

Avec un compte titre vous pouvez acheter des actions Apple par exemple (cotés au US) alors qu’avec un PEA, on peut acheter une action européenne qui réplique le cours (et donne donc les mêmes variations)

Mais ce ne sont pas des actions à proprement parler mais ce qu’on appelle un produit synthétique.

Pas de plafond, ni de législation changeante (à part la fiscalité bien sur qui reste subordonnée à la politique du pays) et une liberté d’action totale.

Vous pouvez donc détenir des parts dans des sociétés des pays émergents, qui offrent souvent un potentiel élevé.

Inconvénients du compte titre

Avant 5ans, il n’y a pas de différence puisque les deux sont soumis à la flat tax de 30% d’imposition.

Cependant, là ou le PEA permet d’abaisser à 17,2% ces taxes (le montant de la CSG) le compte titre lui, n’en bénéficie pas et vous devrez toujours payer 30% d’imposition.

Sur la durée, cela fait une énorme différence d’autant qu’avec un compte titre vous devrez payer des impots tous les ans sur vos plus-values, alors qu’avec un PEA ce n’est qu’en cas de rachat.

Imaginez donc une situation comme celle que nous connaissons avec la crise de 2020 : vous réalisez des bénéfices fin 2019 et payez donc une lourde imposition puis vos actions se cassent la figure en février… la double peine !

Conclusion : PEA ou compte titre… pourquoi choisir ?

Au final, pour choisir entre PEA ou compte titre le mieux est de prendre en compte sa situation personnelle et ses objectifs.

Si vous comptez investir dans des sociétés aux USA par exemple (Apple, Tesla, Amazon… très appréciées des investisseurs particuliers) alors un compte titre malgré sa fiscalité élevée restera le meilleur choix.

De même si vous avez un capital supérieur à 150000€, la question PEA ou compte titre n’aura pas de sens car vous sera au dessus du plafond autorisé d’autant que vous n’avez le droit d’ouvrir qu’un seul PEA.

Si au contraire, vous cherchez simplement des opportunités (et le marché européen en offre suffisamment sans aller aux US) et que l’investissement sur les US via des trackers SP500 ou NASDAQ vous suffit, alors un PEA sera tout indiqué.

Et si comme beaucoup vous souhaitez avoir les avantages du PEA tout en continuant à pouvoir investir dans des sociétés américaines, alors vous pouvez très bien… combiner les deux !

En effet rien pourquoi choisir entre PEA ou compte titre quand on peut les cumuler ?

Garder le plus gros de son capital sur PEA afin de profiter de sa fiscalité et avoir un « petit » compte titre dédié aux valeurs US est une stratégie qui permet d’allier les avantages des deux supports.

Et vous, qu’avez vous choisir entre PEA ou compte titre ? Dites-moi vos choix dans les commentaires et pourquoi l’un plutôt que l’autre et partagez votre expérience !

5 Commentaires

  1. Gaétan

    Il n’y a que quand j’y serai que Je comprendrai concrètement :)

    Mais vais donc de ce pas potasser la fiscalité et demander conseil – car ce n’est quelque chose que l’on ne fait que trop tardivement je pense –

    En tout cas merci du temps que vous avez pris
    Afin de me répondre, et grâce à cela je saisi
    déjà un peu mieux le fonctionnement ! C’est appréciable !

    Au plaisir de lire vos prochains articles.

    Gaétan.

  2. Combattre La Crise (Auteur de l'article)

    Bonjour Gaetan,

    Vos questions demandent des réponses précises et je vous suggère de vous orienter vers un fiscaliste ou un gestionnaire de patrimoine pour avoir des réponses fiables et adaptées à votre cas personnel, je ne vais évidemment pas m’engager à vous donner votre imposition, je ne fais que décrire les règles générales de fonctionnement et ce que je partage ici n’est que mon interprétation personnelle qu’il ne faut pas hésiter à contrôler par un pro.

    Je pense que votre incompréhension vient du fait que vous confondez plus-values et dividendes, ces derniers ne sont rien d’autre qu’une manipulation comptable qui revient à revendre une partie de vos titres : les dividendes ne créent pas de richesse ex nihilo et ne sont pas un cadeau, ce que vous gagnez d’un coté vous le perdez de l’autre.

    Vous dites par exemple que si votre PEA est à 120k et que vous touchez 10k de dividende, il vaudra 130k… et bien non, il vaudra toujours 120k car vous perdez en valorisation de vos titres ce que vous gagnez en dividende car l’entreprise perd en valorisation ce qu’elle a versé à ses actionnaires.

    Un titre qui distribue 5% de dividende va perdre 5% de sa valeur le jour ou il distribue son dividende. Pour plus d’infos, voici un article qui explique le fonctionnement du dividende

    Ensuite, l’imposition ne concerne pas le dividende mais la plus-value. Ce qui compte au final ce n’est pas comment vous avez gagné de l’argent en bourse (vos titres qui s’apprécient ou dividende) mais juste si vous avez gagné de l’argent et combien, peu importe comment.

    Pour cela, le courtier calcule simplement la différence entre vos versements et la valorisation de votre PEA. Si celui-ci est valorisé à 120k € aujourd’hui et que le total de vos versements est de 122k € et bien vous êtes en moins value et vous ne paierez donc pas d’impôt en cas de retrait.

    Si vous n’avez versé que 100k et bien vous avez 20k € de plus-value qui seront imposés au taux de la CSG (17.2% en 2020) en cas de clôture ou au prorata selon le montant que vous retirez. 20k€ sur un PEA de 120k € c’est 16.66% de plus value, donc quelque soit la somme retirée, on considère que 16.66% de cette somme est une plus value et vous paierez 17.2% de 16.6% du montant retiré :)

    Concernant le compte titre, bien sur que la plus value n’est prise en compte que si vous revendez vos titres, les plus values latentes (vos actions ont pris 20% mais vous ne les avez pas encore vendues) ne sont pas considérées comme des gains, c’est pareil pour une moins value d’ailleurs. Par contre un dividende étant donné qu’il est versé en liquidité lui, doit etre déclaré et imposé tous les ans car encore une fois un dividende n’est rien d’autre qu’une manipulation comptable qui n’est pas forcément en faveur de l’actionnaire.

    Toucher 5% de dividende = revendre de façon préprogrammée 5% de ses titres, cela peut convenir pour un retraité qui souhaite toucher un revenu régulier de manière quasi passive mais ce n’est pas une stratégie d’investissement en soi et ne créé pas de richesse bien au contraire vu qu’elle force une imposition à un moment ou ce n’est pas forcément optimisé de le faire.

    Mais encore une fois tout ça n’est que mon avis, n’hésitez pas à consulter un spécialiste si vous avez le moindre doute :)

  3. Gaétan

    Merci de votre réponse et de vos explications.

    Mais je vais profiter de notre échange pour chercher la petite bête, si vous me le permettez. Mes questions sont peut-être simplistes, et je m’en excuse mais j’ai un peu de mal a comprendre quelques points.

    Mon PEA et PEA-PME, ont tout les deux plus de 5 ans, je serai donc imposé a 17.20% de cotisations lors d’un retrait, ok.

    Cependant qu’en ai t’il si je décide de retirer l’ensemble de mes dividendes annuelles, mais que mon PEA et en moins values ?

    Comment sera calculé l’imposition (les C.S dans mon cas), si le fisc ne faisant pas de différence entre plus-values et revenu mobilier sur PEA ?

    Ex : Mon PEA après versement est au plafond mais a une valeur de 120 000€ actuellement, et je reçois 10 000€ de dividende.
    En toute logique mon PEA vaut 130 000€ mais est toujours en moins-values.

    Sur mon CTO j’ai également une interrogation, vous dites :

    « Sur un compte titre par contre,
    tous les 31 décembre il faudra calculer le montant (en euros) de vos plus-values
    sur l’année et le déclarer dans votre déclaration au printemps,
    l’état appliquera ensuite 30% d’imposition sur ce chiffre déclaré. »

    Rassurez-moi svp,
    aucune imposition sur les titres en plus-values si je ne les vends pas ?
    Donc si je retire annuellement mes dividendes je serai imposé a 30% en N+1, c’est bien cela ?

    Ex 2 : Je possède un CTO de 100 000€, et je perçois 10 000€ de dividende
    (l’exemple est fictif bien-sur)
    Je décide de retirer ces 10 000€, le fisc les considérera bien comme revenu mobilier et non comme plus-values ? De la, une imposition de 30% s’appliquera.

    N’avez vous (si je peux me permettre) confondu dans la citation du dessus, plus-values et dividendes ? Dans ce cas, oui la je comprend mieux.

    Au plaisir de vous lire, Gaétan.

  4. Combattre La Crise (Auteur de l'article)

    Bonjour Gaetan,
    Merci pour votre commentaire et vos encouragements !
    Je ne ferai pas de distinction entre PEA et le PEA PME qui fonctionnent de la même façon comme vous le dites.

    Les deux citations que vous mentionnez ne sont pas contradictoires, l’une dit qu’avec un PEA vous n’avez pas de déclaration à faire annuellement, que vous ayez des bénéfices ou non. La deuxième explique qu’en cas de retrait (et uniquement en cas de retrait) après 5ans, il n’y a pas d’imposition sur le revenu mais la CSG est toujours due (17.2% en 2020, ça peut varier dans le temps)

    Concernant le calcul de l’imposition, votre courtier vous donne toujours en temps réel un statut sur les plus-values latentes en %, par exemple si votre portefeuille fait 10% de plus values et que vous faites un retrait de 10000€, et bien l’imposition (puisque votre PEA a plus de 5ans) sera calculée au prorata de votre retrait.

    10% sur 10000€ donne 1000€ de plus-values (seules les plus-values sur le PEA sont imposées bien sur) sur lesquels seront appliqués 17.2% de CSG soit 172€ d’imposition sur un retrait total de 10000€. Si votre PEA ne fait que 5% de bénéfices et bien ce sera 17.2% sur 500€ de bénéfices soit 86€.

    Enfin, à ma connaissance il n’y a pas de distinction entre plus values et dividendes, les deux font gonfler votre PEA et ne sont pas imposés tant qu’ils restent dans le PEA (en liquidités ou en titres) c’est uniquement en cas de retrait vers un compte externe (compte courant par exemple) qu’il y a une imposition sur un PEA.

    Sur un compte titre par contre, tous les 31 décembre il faudra calculer le montant (en euros) de vos plus-values sur l’année et le déclarer dans votre déclaration au printemps, l’état appliquera ensuite 30% d’imposition sur ce chiffre déclaré.

    Voilà, en espérant avoir répondu à votre question !
    Merci

  5. Gaétan

    Bonjour,

    Merci pour cet article, très bon comme toujours !

    Je ne dépose que très peu de commentaires mais je vous suis depuis un certain temps et justement j’aurai une question concernant la fiscalité du PEA et PEA-PME.

    Je vous expose ma situation actuelle :

    Je possède un PEA, PEA-PME pleins de plus de 6 ans et un CTO fraichement ouvert. Trois portefeuilles de rendements et cela dans un objectif d’un complément de revenu a moyen/long terme via les dividendes.

    Autant je comprends la fiscalité des dividendes sur un CTO … Pas de souci.
    Autant je me pose la question de celle-ci sur un PEA et PEA-PME
    (les deux fonctionnant de la même manière)

    Si je décide chaque années de retirer les dividendes perçus annuellement,
    comment ces dividendes seront t’ils imposés ?

    Impositions des cotisations sociales a 17.20%, comme j’ai pu le comprendre ?

    Comment le fisc fait t’il la différence entre plus-values et dividendes
    (revenus mobiliers) sur un PEA, et PEA-PME ?

    En effet, votre phrase me mets le doute :

    « Avantages & inconvénients du PEA : … la déclaration de vos plus-values n’est obligatoire que si vous faites un retrait … »

    Cependant un peu plus loin dans votre article :

    « Votre PEA a plus de 5ans : … Après 5ans de détention, vous n’aurez plus d’imposition sur le revenu, mais devrez tout de même payer la CSG »

    Si vous pouviez éclairer ma lanterne, En vous remerciant d’avance.
    Gaétan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Marketing & SEO par RYBEN CONSULTING