Faut-il renégocier son crédit immobilier en 2021 ?

Renégocier son crédit immobilier fait partie des préoccupations majeures des propriétaires ces dernières années tant l’opération peut être intéressante financièrement.

Bien sur, c’était surtout pertinent pour ceux qui ont acheté il y a déjà plusieurs années à des taux élevés comme 3.5 ou 4% (qui eux-mêmes étaient jugés comme faibles par rapport aux 7 ou 8% que l’on payait quelques années auparavant)

Mais l’opération, surtout si elle est financée sur une durée longue comme 20 ou 25ans garde encore tout son intérêt aujourd’hui !

Car il ne faut pas oublier que le taux de votre crédit immobilier est un taux annuel : s’il est de 1.3% par exemple, et que votre crédit immobilier court sur 20ans, vous payerez 1.3% x 20 de « cout du crédit » soit ici 26% du montant total emprunté.

A cela il faut bien sur ajouter l’assurance emprunteur qui se calcule elle aussi via un taux annuel et dont le cout dépend également de la durée de votre crédit.

Pourquoi renégocier son crédit immobilier ?

Avant de vous livrer mon analyse sur la nécessité ou non de renégocier son crédit immobilier avec sa banque en 2021, voyons déjà pourquoi vous auriez intérêt à le faire !

Car à moins que vous ne soyez le Némésis de Thomas Thevenoud et de sa phobie administrative à savoir que vous adoriez monter des dossiers administratifs sur votre temps libre (arf) il faut bien que le jeu en vaille la chandelle car s’il n’y rien de très compliqué ce n’est certainement pas une activité de loisir qu’on fait pour se détendre après une journée de boulot !

Prenons l’exemple d’un crédit immobilier de 500.000€ sur lequel il vous resterait par exemple 20ans de mensualités (240 mois) : le cout du crédit si l’emprunteur décide de renégocier son crédit immobilier serait de :

  • Avec un taux de départ à 1.9% : 101394€
  • Avec un taux renégocié à 1.6% : 84590€ (-16804€)
  • Avec un taux renégocié à 1.3% : 68082€ (-33312€)
  • Avec un taux renégocié à 1% : 51873€ (-49521€)

L’économie réalisée est donc énorme, et ce même si vous avez un taux de 1.9% qui reste un taux historiquement très bas car la baisse des taux d’intérêt généralisée des pays de l’OCDE et des taux directeurs des banques centrales permettent de descendre encore bien en dessous.

Bref, vous l’avez comprise : renégocier son crédit immobilier avec sa banque est potentiellement hyper intéressant et il en est de même avec le taux de l’assurance emprunteur qui s’ajoute aux taux d’emprunt.

Faut-il renégocier son crédit immobilier en 2021 ?

Maintenant que l’on a dit ça, la question que vous vous posez surement est de savoir s’il faut renégocier son crédit immobilier en 2021 ou s’il faut attendre encore une baisse des taux supplémentaire.

La réponse dépend en réalité de votre cas personnel et notamment du nombre de mensualités restantes à payer car plus le crédit est long, plus le changement est intéressant comme nous l’avons vu plus haut.

Rajoutez à cela le fait que les banques refusent en général (c’est mon cas personnel par exemple) de renégocier son crédit immobilier s’il reste moins de 7ans par exemple, c’est mon cas chez Fortuneo qui n’a pas souhaité me faire de proposition.

Si votre crédit immobilier court par contre sur 15 ou 20ans, je pense qu’il est peut-être plus judicieux d’attendre 2022 ou 2023 car je vois mal avec les taux d’endettement de nos économies les taux remonter.

renegocier-son-credit-immobilier
L’évolution des taux en France depuis 1987 est très claire : à la baisse malgré un petit rebond depuis mars 2020 (Covid)

Résultat, si vous arriverez peut-être (selon votre dossier) à obtenir 1.1% ou 1% en 2021, il est probable que vous puissiez aller sous la barre symbolique du 1% en 2022 ou 2023 avec des taux de 0.8% ou 0.7% par exemple.

C’est optimiste mais ça ne me parait pas réalisable, en tout cas plus probable qu’en 2021 car les taux de la dette Française sont remontés avec la crise du Covid passant de -0.45% (oui en négatif, les investisseurs payent la France pour lui prêter de l’argent…) à 0.01% au moment ou je rédige ces lignes.

Evidemment, vous êtes loin d’offrir les mêmes garanties financières que le pays et vous n’obtiendrez jamais de crédit immobilier à un taux négatif mais comprenez bien que le taux que vous payez à votre banque suit de près celui de l’état et évolue de la même façon.

(Et c’est ce qui fait également que le livret A ne rapporte plus que 0.5%)

Comment renégocier son crédit immobilier ?

Le procédé est très simple puisqu’il il suffit de sélectionner quelques banques, de préférence en ligne car elles offrent généralement de meilleurs conditions que les banques traditionnelles.

Avant de les appeler, préparez en amont quelques élements :

  • Votre échéancier de paiement actuel
  • Le montant du capital restant à payer
  • Votre d’emprunt taux actuel ainsi que le taux de l’assurance

Et voilà, il vous suffit ensuite de faire une demande soit en ligne soit par téléphone, renégocier son crédit immobilier n’est pas si compliqué !

Petite précision cependant, si vous êtes un sénior certaines assurances de crédit immobilier risquent soit d’en profiter soit carrément de vous refuser sous pretexte que vous présentez un risque trop élevé.

Dans ce cas n’hésitez pas à comparer les offres d’assurances de prêt senior qui sont spécialement étudiées pour, vous n’aurez ainsi pas de déconvenues !

Conclusion

Renégocier son crédit immobilier est une excellente idée en général afin de profiter de la baisse des taux et plus particulièrement si :

  • Vous avez encore une durée d’emprunt longue (comprendre > 10ans)
  • Que votre taux d’emprunt actuel est 0.5pts supérieur à ce que vous pourriez espérer obtenir
  • Que vous souhaitez changer de mensualité ou la durée de votre emprunt

En le faisant vous réussirez à réduire fortement le cout du crédit et vous libérer une capacité d’investissement supplémentaire ou tout simplement réduire la pression sur votre budget mensuel.

Avez-vous déjà renégocié votre crédit immobilier ? Avez-vous des questions sur le processus ?

N’hésitez pas à utiliser les commentaires de l’article pour partager votre expérience ou poser vos questions !

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. CLC dit :

    Vous avez raison de préciser que c’est sur le capital restant et non initial, mon point principal était surtout de rappeler le coté récurrent de ce taux même si la base auquel il s’applique baisse avec le temps, surtout vers la fin du crédit car au début la part de remboursement du capital est la plus faible.

  2. Anthony dit :

    Vous dites « vous payerez 1.3% x 20 de « cout du crédit » soit ici 26% du montant total emprunté. » Ce n’est pas exact. Les intérêts ne sont uniquement a payer que sur le capital restant a rembourser et non pas sur le « montant total emprunté » comme vous dites. C’est une énorme différence.

    1ere année: 1.3% du montant total emprunté
    2eme année: 1.3% du (montant total emprunté-le capital remboursé la 1ere année).
    3eme année: 1.3% du (montant total emprunté-le capital remboursé la 1ere année – le capital remboursé la 2eme année).
    etc
    Plus vous vous approchez de la fin du crédit, moins vous ne payez d’intérêt car le capital restant a rembourser diminue. Au final ce n’est pas aussi simple que de faire cette multiplication: 1.3% x20= 26% du montant total emprunté.

    Anthony

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *